L’Atlantique veut plus d’argent du fédéral en santé en raison du vieillissement

ANNAPOLIS ROYAL, N.-É. – Les premiers ministres des provinces de l’Atlantique réclament un nouvel accord sur la santé avec le gouvernement fédéral qui reflèterait les réalités du vieillissement de la population et de la diminution de la main-d’oeuvre dans la région.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, estime qu’il est clair que la formule actuelle par habitant ne fonctionne pas pour la région de l’Atlantique.

M. McNeil aimerait que la nouvelle formule tienne compte des investissements nécessaires pour la gestion des maladies chroniques pour les aînés — une dépense qui augmente de plus en plus dans ces provinces.

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, croit qu’Ottawa devrait comprendre que la région fait face à plusieurs défis sur les soins de santé, dont le fait qu’elle soit plus rurale et qu’elle ait un plus haut taux de cancer étant donné sa population plus âgée.

M. Gallant a indiqué que sa province souhaitait que le gouvernement fédéral se penche sur ces problèmes, que ce soit par le transfert fédéral en santé ou par un programme parallèle consacré aux soins des aînés.

Lors de leur rencontre annuelle à Annapolis Royal, en Nouvelle Écosse, les quatre premiers ministres de l’Atlantique ont aussi annoncé l’acquisition commune d’équipements d’anesthésie et d’ultrasons afin d’économiser 6,1 millions $ sur trois ans.

Les commentaires sont fermés.

C’est quand même aberrant de voir que dans tous les pays, le budget accordé à l’armement ou encore à d’autres choses est plus important que celui accordé à la santé et à l’éducation. Il va falloir faire des efforts tout de même, ce ne sont pas les armes qui vont être l’avenir du monde.