L’attaque survenue à Québec a suscité de nombreuses réactions

QUÉBEC — Les réactions sont nombreuses au lendemain des attaques à l’épée dans le Vieux-Québec qui ont fait deux morts et cinq blessés.

Les messages de consternation et de soutien aux familles des victimes ne cessaient de se multiplier sur les réseaux sociaux depuis le réveil dimanche matin. 

«Le Québec se réveille après une nuit d’horreur. Les mots me manquent pour décrire une telle tragédie. J’offre toutes mes condoléances aux proches des victimes», a indiqué le premier ministre François Legault dans un gazouillis vers 7 h 45.

Plus tard, il a publié une nouvelle déclaration sur Facebook dans laquelle il invitait les gens de Québéc à rester eux-mêmes «tels qu’on vous aime», devant cette violence.

Son homologue fédéral, Justin Trudeau, s’est aussi tourné vers Twitter pour faire part de sa consternation. 

«Terrible tragédie à Québec. J’ai le cœur brisé pour les proches des deux personnes tuées dans cette horrible attaque. Je souhaite un prompt rétablissement aux blessés. Nous sommes de tout cœur avec vous et serons là pour vous. Aux premiers intervenants, merci pour votre travail», affirme M. Trudeau.

Pour sa part, le chef du Bloc québécois avait le coeur lourd au réveil.

«La belle cité de Québec qui nous est si chère est ce matin endeuillée et assombrie par un épouvantable drame. Votre choc est partagé par toutes et tous. Nos pensées vous accompagnent ainsi que nos vœux de courage», indique Yves-François Blanchet sur Twitter.

Le chef conservateur Erin O’Toole s’est aussi dit attristé des événements. «Nos pensées accompagnent les victimes, les blessés, ainsi que leurs proches. Et nous remercions les premiers répondants», a-t-il affirmé sur les réseaux sociaux.

Le député conservateur de la région de Québec, Pierre Paul-Hus, a affirmé qu’une «folie meurtrière s’était déroulée chez nous».

«Attendons les résultats de l’enquête pour en dire plus sur le meurtrier. Je tiens à faire part de mes plus sincères condoléances aux familles des deux victimes froidement assassinées», a-t-il écrit.

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh, a parlé d’une «violence insensée difficile à comprendre».

«Mes pensées vont aux amis et familles qui ont perdu des êtres chers. Pour les blessés, je souhaite un prompt rétablissement et merci aux premiers répondants pour leur courage», a-t-il ajouté.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre-Plamondon, a déploré que la capitale ait connu une «tragédie», samedi.

«Une soirée normalement festive a été transformée en scène d’horreur par la folie d’un individu. Aux proches et aux familles des victimes, j’adresse mes plus sincères condoléances», a-t-il déclaré sur les réseaux sociaux.

Son homologue du Parti libéral, Dominique Anglade, a constaté «l’horreur qui nous frappe».

«Comment ne pas être bouleversé par ce qui se passe chez nous ? Les familles des victimes devront être accompagnées alors que déjà au Québec nous vivons des moments plus difficiles», a-t-elle écrit.

La porte-parole de Québec solidaire, Manon Massé, a également transmis ses pensées aux victimes et aux personnes blessées.

«Gens de Québec, nous sommes avec vous. Serrons-nous les coudes plus que jamais devant ce drame encore inexpliqué», a-t-elle écrit sur Twitter.

La députée solidaire de la circonscription de Taschereau, à Québec, Catherine Dorion, a transmis ses «prières agnostiques» aux personnes touchées.

«Je suis intensément troublée. Je ne peux pas m’empêcher de penser sans arrêt aux 7 victimes, aux terribles derniers moments de deux d’entre elles, dignes de nos pires cauchemars, et au traumatisme effroyable que les cinq autres auront à porter et à dénouer», a-t-elle confié.

Le président de l’Assemblée nationale François Paradis a annoncé dimanche que le drapeau du Québec flottant sur la tour centrale du Parlement avait été placé en berne et le demeureront jusqu’au crépuscule du 3 novembre.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, estime qu’il s’agit d’un dur réveil non seulement pour Québec, mais pour toute la province.

«Régis (Labeaume, le maire de Québec), je suis là. Et je suis là pour toute ta population. Je parle bien sûr en mon nom, mais également au nom de tous les Montréalais et Montréalaises», a-t-elle dit sur une vidéo relayée sur les réseaux sociaux.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, a aussi exprimé sa solidarité au Québec.

«Nos pensées sont avec les gens du Québec ce matin après l’attaque épouvantable à Québec. Nous transmettons nos profondes condoléances aux familles et aux proches des victimes et blessés», a-t-il déclaré.

Des réactions dans toute la société

Le drame n’a pas fait réagir que le milieu politique.

«La Ville de Québec frappée par un autre drame, cette fois dans notre Vieux-Québec, pourtant un haut-lieu d’histoire et d’accueil. De tout coeur avec les victimes et leur famille; nous vous portons dans notre prière en ce dimanche. Courage!», a écrit l’archevêque de Québec, le cardinal Gérald Cyprien Lacroix.

«C’est avec tristesse que nous avons appris la tragédie survenue à Québec. Nous offrons nos plus sincères condoléances aux proches des victimes et témoignons de notre soutien à nos collèges du (Service de police de la Ville de Québec) qui sont intervenus dans cet événement difficile. Nos pensées sont avec vous tous», a écrit le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) sur les médias sociaux.

Les trois principales organisations sportives professionnelles de Montréal ont démontré leur soutien à la capitale nationale.

Les Canadiens de Montréal ont dit être de «tout coeur avec la Ville de Québec». «Nos pensées sont avec les familles des victimes de la tragédie insensée qui a eu lieu hier soir», pouvait-on lire sur son compte Twitter.

«La grande famille de l’Impact de Montréal est sous le choc. Nous offrons nos condoléances aux gens affectés par les terribles événements survenus la nuit dernière dans la Ville de Québec», a écrit l’équipe de soccer sur les médias sociaux.

Les Alouettes de Montréal, de la LCF, ont aussi fait part de leurs émotions. «Nous sommes choqués et attristés par les événements survenus à Québec. Nous sommes de tout cœur en pensées avec les familles des victimes de cette tragédie.»

Des échos sur le plan international

L’attaque a aussi suscité des réactions outre-mer.

L’ancien ministre français de l’Économie et des Finances, Pierre Moscovici, a dit avoir «une pensée affectueuse, émue et solidaire pour mes amis du Québec, endeuillé par une attaque meurtrière à l’arme blanche, dans le Vieux- Québec».

«Nos sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes de la tragique attaque à Québec hier soir», a écrit l’ambassadrice du Danemark au Canada, Hanne Fugl Eskjaer.

Laisser un commentaire