L’audience de la «veuve noire de l’Internet» pour bris de conditions ajournée

HALIFAX – L’audience d’une femme surnommée «la veuve noire de l’Internet» qui aurait enfreint les conditions de sa libération a été ajournée jusqu’au mois prochain.

La police soutient que Melissa Ann Shepard, âgée de 80 ans, n’a pas respecté son engagement à ne pas troubler l’ordre public après qu’un policier faisant sa ronde habituelle l’eut reconnue en avril dans la bibliothèque centrale de Halifax alors qu’elle utilisait un ordinateur.

Mme Shepard a été arrêtée et fait face à trois chefs d’accusation de manquement à un engagement, notamment en ce qui concerne l’interdiction d’accéder au web.

La résidante de Halifax a acquis une certaine notoriété pour avoir tué et empoisonné des hommes dont elle était la compagne. Ses premiers crimes remontent au début des années 1990.

Elle avait été relâchée le 18 mars après avoir purgé la totalité d’une peine de près de trois ans pour avoir ajouté des tranquillisants au café de Fred Weeks, qu’elle venait tout juste d’épouser, en 2012.

L’avocat de Mme Shepard, Mark Knox, qui a comparu au nom de sa cliente, a avisé le juge Gregory Lenehan que la Couronne et lui-même serait de retour devant le tribunal provincial à Halifax le 22 juin.