L’audience de l’intrus de Rideau Hall a été reportée au 31 juillet

OTTAWA — L’audience de mise en liberté sous caution de l’intrus de Rideau Hall, accusé notamment d’avoir menacé le premier ministre Justin Trudeau, a été reportée à la fin du mois de juillet pour permettre à son avocat d’étudier la preuve.

Corey Hurren, 46 ans, a comparu brièvement par téléphone vendredi.

Son avocat, Michael Davies, a déclaré qu’il n’avait pas encore reçu la divulgation de la preuve contre son client et a demandé de reporter l’audience au 31 juillet.

La procureure adjointe de la Couronne, Sabrina Goldfarb, a expliqué que la Gendarmerie royale du Canada (GRC) n’avait transmis ses documents que jeudi et qu’ils n’étaient pas dans un format utilisable, et qu’il faudrait attendre le début de la semaine prochaine pour que la preuve soit transmise à la défense.

Le juge Andrew Seymour a accepté d’ajourner l’audience.

Corey Hurren est détenu à Ottawa depuis son arrestation le 2 juillet. La police a affirmé qu’il avait défoncé avec sa camionnette la grille de Rideau Hall, où se trouve la résidence officielle de la gouverneure générale Julie Payette et celle qui abrite le premier ministre Trudeau et sa famille pendant la durée des rénovations à la résidence officielle de la promenade Sussex.

Selon la GRC, après avoir défoncé la grille, Corey Hurren, qui portait au moins une arme sur lui, a couru en direction des deux résidences. Les policiers ont finalement réussi à l’amadouer et l’ont arrêté sans que personne ne soit blessé.

La gouverneure générale, M. Trudeau et sa famille n’étaient pas présents sur les lieux au moment de l’incident.

Les policiers ont indiqué qu’ils l’avaient rattrapé plus de 10 minutes après son entrée par effraction, dans les serres derrière Rideau Hall. Ils lui ont parlé pendant plus de 90 minutes avant de réussir à l’arrêter.

Corey Hurren, un réserviste du Manitoba, est accusé d’avoir proféré des menaces envers le premier ministre. Il fait aussi face à 21 chefs d’accusation liés aux armes à feu.

Avant l’incident, il avait fait des publications sur internet concernant les problèmes financiers et d’autre nature qu’il vivait à cause de la pandémie de COVID-19.

Laisser un commentaire
Les plus populaires