L’auteur d’une tuerie dans une église de Californie visait les Taïwanais

LAGUNA WOODS, Calif. — Le tireur qui a ouvert le feu dans une église de Californie dimanche était un immigré chinois qui en avait contre les Taïwanais, selon les autorités américaines.

Le tueur a abattu le Dr John Cheng, âgé de 52 ans, en plus de blesser cinq autres personnes dans cette église située dans le sud de l’État, ont précisé les forces policières lors d’une conférence de presse lundi.

Le shérif du comté d’Orange, Don Barnes, a indiqué que le tireur — un citoyen américain qui a immigré depuis la Chine — a choisi de viser la communauté taïwanaise en raison du conflit entre la Chine et Taïwan.

La Chine affirme que Taïwan fait partie de son territoire national et n’a pas exclu d’utiliser la force pour l’obliger à se soumettre à son autorité.

Selon M. Barnes, le suspect s’est rendu en voiture jusqu’à l’église, qu’il n’avait pas l’habitude de fréquenter. Il a barré les portes avec des chaînes et commencé à tirer. L’auteur des attaques avait aussi placé quatre dispositifs s’apparentant à des cocktails Molotov à l’intérieur.

Le Dr Cheng a ensuite foncé sur le tireur afin de lui soutirer son arme, ce qui a permis à d’autres otages d’intervenir. Le shérif a affirmé que M. Cheng a sauvé la vie à «des dizaines de personnes».

Un pasteur en a profité pour frapper le tireur à la tête avec une chaise, puis des fidèles l’ont ligoté avec des extensions électriques. Le Dr Cheng a toutefois été atteint lors de l’intervention citoyenne.

«Il a compris que les nombreuses personnes âgées présentes ne pourraient pas s’échapper puisque les portes étaient barrées, donc il a fait le choix de traverser la pièce et de faire tout son possible pour désarmer le tireur», a raconté le procureur du comté d’Orange, Todd Spitzer.

Sur les réseaux sociaux, le bureau du shérif a indiqué que David Chou, un résidant de Las Vegas, fait l’objet d’une accusation de meurtre et de cinq chefs d’accusation pour tentative de meurtre.

L’homme de 68 ans, qui s’était procuré légalement deux pistolets 9 mm, a fait quelques déclarations aux policiers lors de son transfert vers un centre de détention et a ensuite demandé de pouvoir consulter un avocat.

Quatre des cinq personnes touchées ont été grièvement blessées en raison des coups de feu. Deux d’entre elles se remettaient bien de leurs blessures, tandis que deux autres se trouvaient dans un état stable. La condition du cinquième blessé n’était pas connue.

Selon les autorités, il est évident que le suspect avait «une haine profonde envers la communauté taïwanaise et leur pays, en tant que militant chinois». Des notes concernant sa vision négative des Taïwanais ont été retrouvées dans son véhicule.

«Je savais que quelqu’un était en train de tirer»

Jerry Chen venait d’arriver à la cuisine du centre communautaire de l’église, vers 13h30 dimanche, quand il a entendu des coups de feu.

Âgé de 72 ans, M. Chen est un habitué de l’église presbytérienne taïwanaise d’Irvine. Dès qu’il a regardé d’où venaient les coups de feu, il a vu des gens crier et courir, pendant que d’autres se réfugiaient sous des tables.

«Je savais que quelqu’un était en train de tirer, a témoigné M. Chen. J’avais vraiment peur. Je suis sorti de la cuisine le plus vite possible pour aller appeler le 911.»

Mais il a tellement été terrifié par la situation qu’il n’a pu dire au répartiteur du 911 l’adresse de l’église. «J’ai dû demander à quelqu’un d’autre», a-t-il confié.

M. Chen et une quarantaine d’autres personnes s’étaient rassemblés pour un brunch après le service du pasteur Billy Chang, qui était au service de sa communauté depuis plus de 20 ans, lorsqu’ils ont entendu les détonations.

«C’est incroyable de voir à quel point M. Chang et les autres ont été courageux, a souligné M. Chen. Je n’aurais jamais pu imaginer que quelque chose comme ça se produirait dans mon église et viserait ma communauté.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.