Laval: des victimes d’un agresseur sexuel présumé sont recherchées par la police

LAVAL, Qc — Le Service de police de Laval (SPL) croit qu’un homme de 31 ans qu’il a arrêté en octobre dernier pour des agressions sexuelles alléguées commises à Laval et sur la rive nord a pu faire d’autres victimes.

Au moment des faits reprochés, Mohamad Mahdi travaillait comme technicien informatique pour une entreprise de câblodistribution. Il se serait présenté chez une présumée victime pour installer les produits demandés le 26 juillet dernier à Sainte-Thérèse de Blainville, et le 6 septembre suivant à Laval.

Des attouchements sexuels seraient survenus.

Mohamad Mahdi a comparu au tribunal le 17 octobre au Palais de justice de Laval sous plusieurs chefs d’accusation, dont agression sexuelle et séquestration. Il a été remis en liberté sous conditions à respecter et il sera de retour à la cour lundi prochain.

La police de Laval invite toute personne qui aurait été victime de cet homme à communiquer avec elle afin de déposer une plainte officielle.

Cette affaire a incité les autorités à déployer la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec.