L’avion-cargo qui a dépassé la piste à Halifax s’est posé par vents de travers

HALIFAX — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada peut déjà déterminer que l’avion-cargo qui a dépassé la piste d’atterrissage à Halifax, mercredi, s’est posé sous la pluie et par un vent de travers, et peut-être aussi avec des rafales de dos.

Les quatre membres de l’équipage ont subi des blessures légères lorsque l’appareil de SkyLease Cargo, qui était vide, a glissé sur 210 mètres au-delà de la piste d’atterrissage à l’aéroport international Stanfield de Halifax.

L’enquêteur principal Austin Adams a indiqué que selon les données météorologiques enregistrées sept minutes avant l’atterrissage de l’appareil, le vent soufflait en rafale de l’ouest à 33 kilomètres/heure, à 250 degrés. Ces «forts vents d’ouest» ont créé un vent de travers sur l’avion, ce qui a aussi pu provoquer un «vent trois quarts arrière», indique le BST.

L’analyste de l’aviation Larry Vance, ancien enquêteur au BST, croit que l’avion a atterri avec un vent arrière — une condition météo qui devrait agiter le «drapeau rouge» pour les pilotes, selon lui.

L’avion-cargo, un Boeing 747 arrivé de Chicago peu après 5 h mercredi matin, devait être chargé de homard vivant destiné à la Chine. Lorsque l’avion a glissé sur un léger remblai recouvert d’herbe, au bout de la piste, son train d’atterrissage a cédé, deux de ses quatre moteurs ont été arrachés et un léger incendie s’est déclaré sous la queue.

Les plus populaires