L’avocate de Ghomeshi défendra le vice-amiral Mark Norman suspendu

TORONTO – Le vice-amiral Mark Norman, relevé temporairement de ses fonctions au début de l’année, a engagé une avocate fort connue de Toronto pour le représenter.

L’officier a choisi pour le représenter l’avocate Marie Henein, qui s’est fait connaître à l’échelle nationale pour avoir défendu, avec succès, l’ancien animateur de Radio-Canada, Jian Ghomeshi, accusé d’agressions sexuelles.

L’avocate a affirmé que son nouveau client était victime d’un «conflit bureaucratique».

Les Forces armées canadiennes avaient annoncé le mois dernier que l’amiral était relevé temporairement de ses fonctions de vice-chef d’état-major de la Défense sans en dévoiler les motifs.

Le ministre de la Défense, Harjit Sajjan, s’était contenté de dire que la suspension «n’avait rien à voir avec la sécurité nationale», mais il a ajouté que les autorités militaires se devaient de prendre une telle décision. Pour l’opposition conservatrice, les Canadiens ont le droit de connaître tous les motifs sur lesquels repose la décision de suspendre le numéro 2 des Forces armées canadiennes.

Me Henein a publié un communiqué jeudi affirmant que l’amiral Norman niait avoir mal agi et «espérait pouvoir être blanchi». Elle a souligné que l’officier avait servi «honorablement» son pays pendant plus de trois décennies.

Selon l’avocate, on rendrait au pays un fort mauvais service si «un héros national et un Canadien fort respecté qui a servi sous plusieurs gouvernements était victime d’un conflit bureaucratique».