Le BEI enquête sur la mort d’un homme qui était détenu dans une réserve crie

MONTRÉAL — Un homme de 24 ans est décédé, dans la nuit de lundi à mardi, alors qu’il se trouvait en détention à Waskaganish, une terre réservée crie située dans le Nord-du-Québec.

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) a été saisi de l’enquête.

Dans un communiqué transmis mardi matin, le BEI indique que le suspect se trouvait sous la responsabilité de la Eeyou Eenou Police Force lorsqu’il a perdu la vie.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les policiers auraient procédé à l’arrestation de l’homme aux alentours de 13 h lundi. Celui-ci était alors intoxiqué par l’alcool et la drogue.

Alors qu’il était détenu au poste de police, l’homme se serait plaint vers 23 h de douleurs au niveau de l’estomac.

Vingt minutes plus tard, il était transporté par ambulance dans une clinique.

Son décès a été constaté à 3 h.

Sept enquêteurs du BEI devraient arriver sur les lieux en début de soirée mardi pour mener l’enquête.

La Sûreté du Québec agira comme corps de police de soutien.