Le bien-être psychologique des élèves préoccupe encore au Nouveau-Brunswick

FREDERICTON — Le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick affirme que le bien-être psychologique demeure une préoccupation alors que les élèves retournent en classe après deux ans de perturbations dues à la pandémie.

Les résultats des évaluations provinciales de 2021-2022 publiés mardi montrent qu’environ 30 % des élèves de la 6e à la 12e année se sentaient seuls la plupart du temps ou tout le temps, tandis que près de 50 % ont déclaré passer trois heures ou plus par jour sur les réseaux sociaux.

Le document indique qu’environ 50% ont signalé des symptômes d’anxiété et environ 46% ont montré des signes de dépression.

Le ministre de l’Éducation, Dominic Cardy, a ajouté que les résultats montrent également un impact négatif de la pandémie sur le développement de l’alphabétisation des jeunes enfants.

Il y avait aussi de bonnes nouvelles, le rapport notant que plus de 80 % des élèves de la 6e à la 12e année disent avoir le sentiment que leurs enseignants les aiment et se soucient d’eux.

Il indique que 89% des élèves pensent qu’il est important d’apprendre de nouvelles choses, tandis que 85% croient qu’ils peuvent réussir à l’école.

Le ministère affirme que ces indicateurs sont importants parce qu’ils fournissent des normes provinciales valides et fiables permettant d’évaluer la performance du système.

«Nous sommes à nouveau encouragés par les résultats même après deux ans de perturbations causées par la pandémie», a déclaré M. Cardy dans le rapport.

«Dans l’ensemble, il y a eu peu de changements significatifs par rapport à l’année précédente, bien que les indicateurs montrent des impacts négatifs plus importants sur le développement de la littératie des jeunes élèves», a-t-il affirmé.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.