Le bilan des inondations en Chine passe à 51 morts; le typhon In-fa menace

PÉKIN, Chine — Le bilan des inondations qui ont dévasté la ville de Zhengzhou, dans le centre de la Chine, est passé vendredi à 51 morts.

Des glissements de terrain ont également fait des dizaines de morts en Inde, et on surveille la progression du typon In-fa, qui menace la région.

Plusieurs médias chinois, dont le quotidien officiel China Daily, précisent que le bilan concerne uniquement Zhengzhou, la capitale de la province du Henan; d’autres régions de la province ont aussi reçu des pluies diluviennes, faisant déborder rivières et réservoirs.

La facture des dégâts à Zhengzhou est évaluée à 10 milliards $ US, alors que les opérations de nettoyage se poursuivent. Les inondations ont déplacé au moins 400 000 des 12 millions d’habitants de la ville, un centre de premier plan pour les industries du transport et de la fabrication.

Le typhon In-fa devrait déverser des pluies abondantes sur Taïwan et sur la côte chinoise en fin de semaine. En Chine, il devrait toucher terre dans la province du Zhejiang en fin de journée dimanche ou tôt lundi.

Les dirigeants du Zhejiang ont haussé leur niveau d’alerte au deuxième palier le plus élevé. Ils ont demandé aux dirigeants locaux de prendre des mesures de précaution, ce qui implique habituellement de rappeler les navires de pêche et de relocaliser les habitants des secteurs vulnérables.

Des ordres similaires ont été lancés dans la province du Fujian, au sud.

S’il suit sa trajectoire actuelle, l’oeil du typhon devrait passer au nord de Taïwan, ce qui n’empêchera pas l’île de recevoir des pluies torrentielles. En milieu de journée vendredi, In-fa se trouvait à 370 kilomètres à l’est de Taïpei, la capitale, et glissait vers le nord-nord-est à environ 12 kilomètres/heure.

Finalement, des glissements de terrain provoqués par les pluies de la mousson ont fait au moins 32 morts dans l’ouest de l’Inde. Un millier de personnes coincées par les eaux de crue ont aussi dû être secourues.

Trois glissements de terrain se sont produits dans le district de Raigad, dans l’ouest de l’État de Maharashtra. Plus d’une trentaine de personnes sont également portées disparues.

On rapporte des pluies abondantes et des inondations dans plusieurs autres régions du pays. L’alerte a ainsi été lancée vendredi dans l’État de Telangana, dans le sud du pays, où la pluie a provoqué des inondations dans la capitale, Hyderabad, et d’autres secteurs.

Les météorologues disent que les 30 centimètres de pluie tombés jusqu’à présent en juillet sur Hyderabad sont les précipitations les plus importantes en dix ans. Les vannes du réservoir Osman Sagar ont été ouvertes pour la première fois en une décennie, pour évacuer le surplus d’eau.

Les experts préviennent que les précipitations abondantes qui tombent sur la côte ouest de l’Inde correspondent aux répercussions anticipées des changements climatiques.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.