Le bilan du naufrage d’un bateau de pèlerins hindous au Bangladesh s’élève à 66 morts

DACCA, Bangladesh — Les sauveteurs du nord du Bangladesh ont retrouvé mardi d’autres corps d’un bateau surpeuplé de pèlerins hindous qui a chaviré lors de l’une des pires catastrophes fluviales récentes du pays, portant le nombre de morts à 66, ont indiqué des responsables.

Au moins 15 autres personnes sont toujours portées disparues, a précisé Dipankar Roy, un haut responsable du gouvernement du district de Panchagarh, où le bateau a chaviré dimanche.

Une centaine de pèlerins traversaient la rivière Karatoa dans la région de Boda pour célébrer une fête religieuse dans un temple lorsque leur bateau s’est renversé, selon des images vidéo des médias locaux. Juste avant l’accident, des badauds criaient depuis la rive aux bateliers de naviguer prudemment.

Le chef de la police locale S.M. Sirajul Huda a déclaré que les recherches se poursuivraient.

La communauté hindoue, la deuxième plus grande du pays à majorité musulmane, se prépare à célébrer l’une de ses plus grandes fêtes religieuses — Durgā pūjā — le mois prochain.

Quelque 32 000 pandals étaient en cours de préparation à travers le Bangladesh, où des idoles de la déesse Durga seront installées pour l’adorer pendant les célébrations. Les autorités ont ordonné une sécurité renforcée pour les temples et les pandals, car les célébrations passées ont été entachées de violences communautaires à certains endroits.

Environ 8 % des plus de 160 millions d’habitants du Bangladesh sont hindous.

Les accidents de bateau sont fréquents en raison de la mauvaise navigation, de la surpopulation et de l’application laxiste des lois dans ce pays sillonné par environ 130 rivières. L’année dernière, le chavirage de ferry a tué au moins 34 personnes tandis qu’un incendie sur un autre ferry a fait au moins 39 morts.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.