Le BST ouvre une enquête sur l’atterrissage forcé d’Air France à Goose Bay

GOOSE BAY, T.-N.-L. — Le Bureau de la sécurité des transports du Canada a ouvert une enquête sur l’atterrissage forcé à Goose Bay d’un vol d’Air France en direction de la Californie.

L’atterrissage d’urgence au Labrador serait lié à un problème avec les moteurs de l’appareil.

Air France a déclaré que l’avion avait été détourné vers Goose Bay, samedi après-midi, après que l’un de ses quatre moteurs eut été lourdement endommagé à mi-chemin d’un vol Paris-Los Angeles.

La compagnie aérienne explique avoir organisé deux vols pour transporter les 497 passagers à destination dimanche.

Les passagers ont dû patienter durant plusieurs heures à l’intérieur de l’avion, samedi, pendant que les autorités du petit aéroport de Goose Bay se déployaient sur les lieux.

Des passagers ont diffusé des photographies et des vidéos de l’avion volant avec le moteur endommagé, lequel semblait avoir perdu son capot.

Air France a ajouté que l’appareil fera l’objet d’une vérification technique.