Le budget 2018-2019 de Carlos Leitao en quelques chiffres

QUÉBEC — Le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao, a présenté mardi son cinquième et dernier budget avant l’échéance électorale.

Voici un résumé de ce budget en quelques chiffres:

109,6 milliards $ – Ce sont les revenus consolidés du gouvernement pour 2018-2019, en hausse de 2,2 pour cent par rapport à l’année précédente. Ce montant inclut les transferts fédéraux de 23,7 milliards $, en hausse de 4,4 pour cent.

108,7 milliards $ – Ce sont les dépenses consolidées, en hausse de 4,5 pour cent. Elles sont composées des dépenses des programmes (99,3 milliards $) ainsi que du service de la dette (9,4 milliards $).

38,5 milliards $ – Dépenses totales en santé et services sociaux, comparativement à 18,9 milliards $ pour l’éducation et l’enseignement supérieur. Tous les autres portefeuilles combinés totalisent 17,9 milliards $.

4,6 pour cent – Croissance des dépenses en santé, en hausse par rapport aux augmentations de 3,2 pour cent en 2016-2017 et 4,2 pour cent en 2017-2018.

2,2 milliards $ – Coût sur une période de cinq ans de l’allégement fiscal consenti aux petites et moyennes entreprises. Les cotisations au Fonds des services de santé seront réduites, ce qui privera le gouvernement de revenus de 1,2 milliard $.

1 milliard $ – Somme additionnelle que le gouvernement consacrera à sa Stratégie numérique, ce qui portera le financement total à 1,9 milliard $. Québec prévoit notamment 65 millions $ sur cinq ans pour la transformation numérique de la presse écrite, sous forme de crédit d’impôt.

904 millions $ – Surplus budgétaire prévu, en baisse par rapport à l’excédent de 3,1 milliards $ en 2017-2018. Québec entend puiser près de 1,6 milliard $ dans sa réserve de stabilisation, ce qui lui permettra de verser près de 2,5 milliards $ au Fonds des générations.

800 millions $ – L’enveloppe consentie au ministère de la Culture et des Communications, ce qui représente un bond de 11 pour cent. Selon le gouvernement, il s’agit de la plus forte progression des dépenses pour ce ministère en près de 20 ans.

800 millions $ (bis) – Somme que le gouvernement entend consacrer d’ici 2022-2023 à une Stratégie nationale de la main-d’oeuvre.

500 millions $ – Montant qui sera consacré d’ici 2022-2023 pour la modernisation du système de justice. Le gouvernement dit vouloir faciliter l’accès pour les citoyens en réduisant les coûts et simplifiant les processus.

10 millions $ – Somme annuelle que le gouvernement entend verser aux municipalités pour les aider à faire face aux coûts de la légalisation du cannabis. Ce montant sera puisé à même le Fonds des revenus provenant de la vente du cannabis. Les modalités de distribution seront déterminées lors de négociations à venir avec les municipalités.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

1 commentaire
Les commentaires sont fermés.

Faut bien rire de ce surplus budgétaire. Une bonne tactique du gouvernement pour se faire réélire. En effet tout ce qui aurait du être distribué aux plus faibles économiquement de la société québécoise, a été éliminé lors de ces dernières quatre années, Les dépenses éliminées durant ces quatre années sont le soit disant » Surplus « . Le Premier Ministre Couilard et son ministre des finances, monsieur Leitao, pensent que le peuple Québécois est dupe. Une simple stratégie de marketing. Il ne faut pas perdre de vue qu’il est prouvé que 38% des enfants au Québec ne mangent pas à leur faim. On peut facilement assumer que 30% des parents n ont plus les moyens nécessaires pour les nourrir. En effet avec le cout de la vie qui augmente sans cesse, actuellement pour beaucoup de parents, le revenu sert presque uniquement à payer le loyer ou l hypothèque, les assurances et les couts d entretien et utilisation de l auto qui sert à se rendre au travail. Oublions les économies nécessaires pour survivre a la retraite.