Le budget du Nouveau-Brunswick présenté mardi affichera encore un déficit

FREDERICTON — La ministre des Finances du Nouveau-Brunswick a prévenu que le budget déposé mardi sera encore déficitaire.

Cathy Rogers a admis lundi qu’après une décennie de déficits, le gouvernement devait tout de même dépenser davantage pour la santé, l’éducation et le tourisme.

Dans une série de fuites et d’annonces gouvernementales, les libéraux de Brian Gallant ont déjà laissé entrevoir que le budget consacrera plus de 1,25 milliard $ à l’éducation et à la petite enfance, une hausse de 6,1 pour cent comparativement à l’an dernier.

Le premier ministre Gallant a annoncé la semaine dernière une enveloppe de 25 millions $ pour augmenter la main-d’oeuvre active chez les jeunes. Et dans son allocution sur l’état de la province, il a annoncé une enveloppe de 20 millions $ pour accroître la compétitivité économique.

La ministre Rogers a aussi promis des dépenses records en tourisme, afin de mettre en valeur les sites exceptionnels du Nouveau-Brunswick.

Le député progressiste-conservateur Jeff Carr estime que le gouvernement libéral a récolté 1 milliard $ en recettes fiscales depuis son arrivée au pouvoir en 2014, et qu’il aurait dû dégager depuis des surplus pour réduire la dette de la province.

Le Nouveau-Brunswick n’a pas dégagé de surplus budgétaire depuis 2007-2008; le gouvernement estimait la semaine dernière que son déficit pour 2017-2018 atteindrait 115,2 millions $.

Les plus populaires