Le bureau de Justin Trudeau s’excuse auprès premier ministre de la Saskatchewan

OTTAWA — Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a indiqué que le bureau Justin Trudeau s’était excusé auprès de lui pour ne pas l’avoir informé d’une visite du premier ministre fédéral dans sa province cette semaine.

M. Trudeau était à Saskatoon lundi pour visiter une usine de transformation de métaux des terres rares en compagnie du maire de la ville, Charlie Clark. Toutefois, le premier ministre saskatchewanais ne figurait pas sur la liste des invités.

M. Moe s’est plaint sur Twitter, soulignant qu’il trouvait «décevant» de ne pas avoir reçu d’invitation à participer à l’événement, puisque son gouvernement et Ottawa ont des positions similaires sur le développement des minéraux critiques et des terres rares.

«Le gouvernement provincial n’a pas été invité à participer à l’événement pour des raisons que j’ignore. Est-ce que je me sens blessé? Non, certainement pas. Mais c’est une occasion ratée», a-t-il mentionné.

M. Moe a affirmé aux journalistes à Regina qu’il souhaitait s’entretenir «brièvement» avec son homologue fédéral au sujet de nouveaux investissements dans les métaux des terres rares en Saskatchewan et des stratégies d’émissions nettes nulles pour les usines de transformation.

Le bureau de M. Trudeau s’est ensuite excusé auprès de M. Moe de ne pas l’avoir informé à l’avance de la visite du premier ministre dans sa province.

Interrogé sur cette situation, M. Trudeau a rappelé qu’il avait eu de nombreuses occasions de faire des annonces avec M. Moe au fil des ans.

Une porte-parole du bureau du premier ministre a ensuite précisé mardi n’avoir «rien d’autre à ajouter» sur ce sujet.

M. Moe a souligné qu’il se serait présenté à l’événement s’il avait été invité.

«J’ai été très surpris quand je me suis levé et que j’ai appris dans le journal que le premier ministre serait de passage», a reconnu M. Moe.

«Quand je vais à Ottawa, je fais savoir au premier ministre que je vais être à Ottawa. Il peut faire la même chose quand il vient en Saskatchewan.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.