Le Canada atlantique recense seize nouveaux cas de COVID-19

Le Nouveau-Brunswick a annoncé que deux zones de la province reviendraient dès dimanche soir à la phase jaune, en raison d’une baisse de cas de COVID-19 dans ces secteurs.

La province, qui a signalé quatre nouveaux cas de COVID-19, a vu des progrès dans les régions de Moncton et Fredericton, ce qui l’a amenée à les classer dans une phase ayant des restrictions plus souples.

«Le danger associé à une augmentation du nombre d’infections à la COVID-19 n’est pas disparu, et nous n’avons pas réduit le risque à zéro», a déclaré la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. 

«Ce n’est pas une invitation à reprendre toutes les habitudes de vie que nous avions avant la pandémie de COVID-19.»

Le secteur de Saint-Jean, pour sa part, demeure en phase orange. Deux des cas rapportés dimanche viennent d’ailleurs de cette région.

Il y a actuellement 82 cas actifs dans la province, dont deux patients qui sont hospitalisés. L’une d’entre elles est aux soins intensifs. 

Nouvelle-Écosse

Pour sa part, la Nouvelle-Écosse a rapporté quatre nouveaux cas de coronavirus sur son territoire.

Tous ces cas ont été dépistés dans le centre de la province, une région qui comprend Halifax. Un de ces cas est lié à un voyage à l’extérieur du Canada atlantique. La personne est en isolement, conformément aux consignes. Les trois autres font encore l’objet d’une enquête.

La province compte 88 cas actifs. On ne signale aucune hospitalisation.

«Je suis heureux de constater la baisse du nombre de nouveaux cas cette fin de semaine. La baisse montre que les gens de la Nouvelle-Écosse sont déterminés à suivre les mesures de la santé publique et à faire l’effort nécessaire pour ralentir la propagation de la COVID-19», a déclaré le premier ministre Stephen McNeil.

Terre-Neuve

Les responsables de la santé de Terre-Neuve-et-Labrador ont rapporté quatre nouveaux cas dans la province.

Trois des cas sont des hommes qui sont récemment revenus d’un voyage en Alberta. Un d’entre eux n’est pas un résident de la province.

Le dernier cas est un homme habitant dans la région centrale qui était en contact avec une autre personne infectée.

La province compte 30 cas actifs.

Î.-P.-É.

L’Île-du-Prince-Édouard a recensé quatre nouveaux cas de coronavirus sur son territoire, portant le nombre de cas actifs à 11.

Selon la responsable de la santé publique,  la Dre Heather Morrison, la plus petite province du pays se retrouve dans «une situation en évolution [qui nécessite] une forte intervention des autorités».

Le gouvernement prend le taureau par les cornes pour contenir la propagation.

Les autorités ont annoncé que la province un confinement qui s’amorcera lundi matin pour se terminer le 21 décembre.

«Il est clair que pour arrêter la propagation de la COVID-19 dans cette province, nous devons agir rapidement et faire ce que d’autres juridictions ont appelé un court-circuit», a déclaré le premier ministre Dennis King lors d’une conférence de presse.

Les restaurants seront notamment fermés sauf pour les commandes à emporter. Les gymnases, les centres de bingos et les bibliothèques devront également fermer leurs portes. Les rassemblements seront limités à 10 personnes et la capacité des commerces sera réduite à 50 %. Les élèves de quatre écoles secondaires suivront leurs cours à distance. 

M. King a aussi encouragé les jeunes adultes âgés de 20 à 29 ans de la région de Charlottetown à subir un test, qu’ils présentent ou non des symptômes.

Laisser un commentaire