Le Canada éliminé de la Coupe du monde, les partisans devront choisir un autre favori

MONTRÉAL — L’excitation était palpable dimanche au Burgundy Lion, un pub anglais de Montréal, alors que des partisans de l’Angleterre s’étaient réunis pour regarder le match de huitièmes de finale contre le Sénégal.

Appuyé au bar, Conrad, un Ontarien d’une trentaine d’années, raconte avoir appuyé le Canada tout au long de son parcours au sein de la Coupe du Monde, mais qu’il comptait désormais encourager les Anglais, son «peuple d’origine». 

«C’était évident pour moi que j’allais être derrière l’équipe anglaise, parce que je suis un fan fini du club de Liverpool, explique-t-il à La Presse Canadienne. Ma mère habite en Angleterre, et donc ça remonte aussi à mes racines anglaises».

Et si l’Angleterre est éliminée de la Coupe du Monde?

«Alors j’encourage les négligés!»

Comme bien d’autres Canadiens, Conrad a dû jeter son dévolu sur une autre équipe après l’élimination du Canada, qui est reparti bredouille du Qatar après avoir enchaîné trois défaites en trois matches. 

À l’approche des quarts de finale, Gavino De Falco, gestionnaire de contenu à la station radiophonique 98,5 FM et animateur à IMFC Radio, soutient que les adeptes montréalais pourraient tendre vers la France en raison de leurs «racines françaises», ajoutant toutefois que l’équipe argentine ne devait pas être sous-estimée.

«On a des racines françaises ici au Québec, et donc les gens pourraient se rallier derrière la France. Mais beaucoup voudraient aussi voir quelqu’un comme Lionel Messi – qui en est probablement à son dernier tournoi majeur – mettre la main sur la Coupe du Monde», explique-t-il à La Presse Canadienne.

Selon lui, la solide performance du joueur argentin de 35 ans lors des dernières parties pourrait faire pencher la balance dans le choix des partisans canadiens, qui sont des «fans de happening».

L’équipe du Maroc, qui a vaincu le Canada lors de son dernier match du tournoi, pourrait également être encouragée par un grand nombre de Québécois.

«Il y a une grosse communauté française ici à Montréal, alors je pense que c’est le choix numéro un, mais il ne faut pas oublier le Maroc. Beaucoup de gens de la communauté du Maghreb supportent le Maroc au Québec, c’est donc à ne pas négliger», renchérit-il.

M. De Falco ajoute que l’équipe portugaise pourrait se retrouver dans la mire des Canadiens en vue d’un potentiel face-à-face entre Cristiano Ronaldo et «Léo» Messi, que les gens regarderaient selon lui «d’un œil attentif».

«Je pense que la plupart des fans voudraient voir un affrontement entre deux des meilleurs de l’histoire. Mais tant et aussi longtemps que cette finale-là n’aura pas lieu, monsieur et madame Tout-le-Monde ne feront que survoler les nouvelles de la Coupe, sans la suivre attentivement», estime l’animateur.

Comme au hockey

Si les adeptes «purs et durs» continuent à surveiller avec assiduité les matches éliminatoires, Gavino De Falco estime que les fans occasionnels, eux, attendront plutôt la grande finale pour se réintéresser à la Coupe du Monde.

«Ça me fait penser un peu aux séries [de la Ligue nationale de hockey], quand le Canadien de Montréal participe, souligne-t-il. On observe, surtout chez les fans nord-américains, une chute des cotes d’écoute quand leur équipe respective ne fait plus partie des séries. Je dirais que c’est un peu le même phénomène».

La qualification du Canada à la Coupe du Monde pour une première fois en 36 ans a néanmoins contribué à l’intérêt des Québécois pour le soccer, soutient-il, affirmant que l’équipe canadienne «faisait écarquiller beaucoup d’yeux».

«Il n’y a aucun doute qu’il y a eu de nouveaux fans, explique le gestionnaire. […] Il faut dire que 90% des médias ici parlent de hockey, mais les gens ont eu un engouement en sachant que le Canada allait compétitionner pour la FIFA».

Les joueurs canadiens pourront d’ailleurs retenter leur chance lors de la Coupe du Monde de 2026, organisée conjointement par le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Cet article a été produit avec le soutien financier des Bourses Meta et La Presse Canadienne pour les nouvelles.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.