Le Canada envahi par 1500 Américains à bord de bateaux pneumatiques

PORT HURON, États-Unis – Les autorités canadiennes ont stoppé une invasion, dimanche, lorsque 1500 Américains à bord de radeaux et de bateaux pneumatiques ont dérivé sur la rivière Sainte-Claire jusqu’en Ontario.

Le «Port Huron Float Down» est un événement annuel se déroulant sur ce cours d’eau, qui sépare l’Ontario de l’État du Michigan.

Les participants doivent, normalement, partir de Port Huron et se laisser flotter jusqu’à la plage Chrysler, à Marysville, environ 12 kilomètres plus au sud.

Les vents n’ont cependant pas tourné en leur faveur dimanche dernier, transformant le «Float Down» en incident diplomatique.

Selon le site web du service de police de la ville ontarienne de Sarnia, l’événement n’a pas d’organisateur officiel et il pose un danger sérieux et inhabituel en raison du courant rapide de la rivière, du grand nombre de participants, de l’absence de gilets de sauvetage et, comme ce fut le cas cette année, des conditions météorologiques difficiles.

Les policiers ontariens ont indiqué qu’il avait fallu plusieurs heures pour renvoyer quelque 1500 Américains au Michigan grâce aux autobus du service de transport en commun de Sarnia.

«Ils n’étaient pas prêts à être coincés où que ce soit», a souligné le sergent-chef Scott Clark en entrevue avec le «Times Herald».

«C’était un peu comme un cauchemar, mais nous sommes passés au travers, a-t-il poursuivi. Il y avait de longues périodes d’attente et de longues files. Ils avaient froid et ils étaient mouillés, mais ils ont tous pu rentrer chez eux.»