Le Canada et les États-Unis organiseront une réunion internationale sur la Corée du Nord

WASHINGTON — Le Canada et les États-Unis organiseront une importante réunion internationale sur la Corée du Nord, afin de trouver une solution non militaire aux tensions qui règnent dans la péninsule coréenne, alors que la Corée du Nord a procédé à un nouveau tir de missile balistique mardi.

Ainsi, le Canada et les États-Unis convoqueront les acteurs importants de la région et les ministres des Affaires étrangères des pays qui étaient impliqués dans la guerre de Corée, lors d’une réunion dont la date n’a pas encore été fixée.

La rencontre devrait avoir lieu au Canada au début de l’année prochaine.

Des discussions étaient en cours depuis des semaines entre la ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland et son homologue américain, le secrétaire d’État Rex Tillerson. Ces derniers ont choisi d’en faire l’annonce, mardi soir, après que la Corée du Nord eut effectué son test de missile le plus long.

Dans une déclaration télévisée, Pyongyang a annoncé avoir réussi l’essai d’un nouveau missile balistique d’une capacité nucléaire «significativement plus» puissante que ses engins précédents.

Selon la Corée du Nord, ce dernier missile a parcouru 950 kilomètres et a atteint une altitude de 4 475 kilomètres.

Dans une déclaration, Chrystia Freeland a qualifié ce dernier tir de missile «d’acte dangereux» et de «menace directe pour le monde» qui ne peut pas être tolérée.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie