Le Canada impose de nouvelles sanctions contre des responsables russes

OTTAWA — Le Canada impose de nouvelles sanctions contre neuf hauts responsables russes en réponse à ce que le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, décrit comme des violations flagrantes et systématiques des droits de la personne en Russie.

Cela inclut la «tentative de meurtre contre l’opposant Alexeï Navalny, la poursuite ultérieure intentée contre lui et la réduction au silence, au moyen de méthodes musclées et souvent violentes, des citoyens russes qui protestent contre son traitement», peut-on lire dans le communiqué d’Affaires mondiales Canada.

M. Navalny a survécu à cette attaque, mais a été condamné par un tribunal russe le mois dernier à plus de deux ans de prison pour ce que des observateurs ont déclaré être des accusations à motivation politique.

M. Garneau affirme que les sanctions sont également une réponse aux responsables russes qui ont arrêté des milliers de manifestants ces dernières semaines.

Les nouvelles sanctions annoncées mercredi interviennent plus de trois semaines après que les États-Unis et l’Union européenne ont imposé des restrictions économiques similaires concernant la situation des droits de la personne et le traitement réservé à M. Navalny.

Parmi les personnes sanctionnées par le Canada figurent deux hauts responsables du bureau du président russe Vladimir Poutine ainsi que le chef du service de sécurité de la Russie, son procureur général et le chef de son système pénitentiaire.

Laisser un commentaire