Le Canada impose des sanctions à des entités iraniennes pour de la désinformation

OTTAWA — Le Canada a imposé une nouvelle série de sanctions à l’Iran, qui affectent trois entités iraniennes et deux dirigeants qu’Ottawa accuse d’avoir propagé de la désinformation.

Les nouvelles sanctions touchent un organe de censure connu sous le nom de Conseil de surveillance de la presse et une publication de propagande appelée Iran Newspaper.

La Fondation 15 Khordad est également sanctionnée – un groupe initialement fondé pour soutenir financièrement les familles des victimes de la guerre, mais qui a fini par blanchir de l’argent et offrir une prime pour la mort de l’écrivain Salman Rushdie.

Parmi les personnes sanctionnées figure Vahid Yaminpour, un haut fonctionnaire qui aide à diriger un radiodiffuseur d’État diffusant les propos du régime.

Mohsen Qomi, un religieux qu’Ottawa décrit comme un «initié du régime supérieur» qui donne des conseils sur la politique étrangère et les communications de l’Iran à l’étranger, se retrouve également sur la liste.

Les sanctions ont été annoncées un jour après la commémoration des trois ans de l’écrasement du vol PS752, qui avait été abattu par l’armée iranienne. Tous les passagers, dont des dizaines de Canadiens, avaient perdu la vie.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.