Le Canada rétablit les tests de dépistage aléatoires pour les voyageurs aériens

OTTAWA — Les tests aléatoires de dépistage de la COVID-19 reprendront à compter de mardi pour les voyageurs considérés comme entièrement vaccinés qui arriveront au Canada par avion dans les quatre principaux aéroports canadiens.

Les aéroports touchés sont ceux de Montréal, Toronto, Vancouver et Calgary.

Ottawa avait interrompu les tests aléatoires pour les voyageurs aériens entièrement vaccinés le 11 juin, le temps de mettre en place un système permettant de faire ces tests à l’extérieur des aéroports.

À ce moment, le gouvernement fédéral faisait face à de nombreuses critiques de la part des acteurs du secteur du tourisme et du transport aérien, qui estimaient que les mesures en place étaient responsables des longs délais dans les aéroports.

La Table ronde canadienne du voyage et du tourisme avait notamment presque supplié les ministres fédéraux de lever définitivement l’obligation de procéder à des tests aléatoires, puisque ces «règles désuètes» entraînaient des retards importants aux douanes, des files d’attente de plusieurs heures et nuisaient à la réputation du Canada.

Malgré la suspension des tests, le chaos dans les aéroports s’est poursuivi au cours des dernières semaines.

L’administrateur en chef adjoint de la santé publique, le Dr Howard Njoo, a mentionné jeudi que les tests aléatoires constituaient un élément important de la stratégie du Canada pour détecter les nouveaux variants qui arrivent au pays.

«C’est très important de ramasser des données probantes pour diriger les autres mesures de la santé publique», a-t-il dit. 

Tous les tests de dépistage seront donc effectués à l’extérieur des aéroports, soit en personne dans certains emplacements comme des magasins ou pharmacies, soit lors d’un rendez-vous virtuel pour un test d’autodépistage.

Pour être considérés comme entièrement vaccinés, les voyageurs doivent avoir reçu une série primaire d’un vaccin anticovidique accepté pour les voyages par le gouvernement du Canada, au moins 14 jours avant l’entrée au Canada.

Les voyageurs qui ne sont pas considérés comme entièrement vaccinés, à moins qu’ils n’en soient exemptés, doivent continuer à effectuer un test de dépistage au jour 1 et au jour 8 de leur quarantaine obligatoire de 14 jours.

Les voyageurs par voie aérienne sélectionnés pour un test aléatoire obligatoire recevront un avis par courriel dans les 15 minutes suivant la présentation de leur déclaration relative aux douanes, incluant des renseignements qui les aideront à prendre des dispositions pour effectuer leur test auprès d’un fournisseur dans leur région.

Si le résultat du test est positif, le voyageur devra s’isoler pendant 10 jours à partir de la date de réception du résultat, conformément aux exigences fédérales.

Les voyageurs doivent continuer d’utiliser l’application ou le site web ArriveCAN pour fournir des renseignements obligatoires concernant leur voyage dans les 72 heures précédant leur arrivée au Canada ou avant de monter à bord d’un navire de croisière à destination du Canada.

«Nous devons maintenir les mesures liées au dépistage aux frontières puisque c’est ainsi que nous suivons l’importation du virus responsable de la COVID-19 et des variants préoccupants», a expliqué le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos, par communiqué.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.