Le Canada sanctionne une chaîne de télévision et des acteurs russes

OTTAWA — La ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a annoncé lundi de nouvelles sanctions contre des entités russes, qui s’appliquent à 34 personnes et à une chaîne de télévision que le gouvernement canadien qualifie «d’agents de propagande».

Mme Joly a indiqué que le Canada a choisi de cibler les responsables de la désinformation russe, alors que la guerre en Ukraine dure depuis près de neuf mois.

Les nouveaux ajouts incluent TV Zvezda, une chaîne gérée par le ministère russe de la Défense, ainsi que des responsables d’un musée. Une personnalité médiatique de premier plan, Tina Kandelaki, et l’acteur Sergei Bezrukov figurent aussi parmi les nouvelles personnes sanctionnées.

«La guerre du régime russe repose sur le mensonge et la tromperie. Il muselle et emprisonne ses propres citoyens qui osent dire la vérité, a dénoncé Mme Joly. Alors que le nombre de violations des droits de la personne commises par la Russie ne cesse d’augmenter, le Canada prend des mesures pour contrer la propagande qui tente de les excuser.

«Nous ne sommes pas dupes. Le Canada est solidaire avec l’Ukraine», a martelé Mme Joly.

La ministre a expliqué que les membres ajoutés à la liste des sanctions ont tenté de justifier les tentatives de la Russie d’annexer des parties de l’Ukraine et ne pourront plus traiter avec le Canada.

Dans un communiqué, Affaires mondiales Canada a souligné que la Russie a cherché à «saper l’intégrité territoriale de l’Ukraine par l’intermédiaire de médias d’État et de mandataires qui répètent comme des perroquets les propos ahurissants du président Poutine».

«Les personnes complices de la justification des violations des droits de la personne commises par la Russie doivent être tenues responsables», selon le gouvernement canadien.

Sur les médias sociaux, le premier ministre Justin Trudeau a ajouté que le Canada «continue d’augmenter la pression sur la Russie en réponse à ses violations des droits humains et à ses attaques contre l’Ukraine».

Depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie, le 24 février, le Canada a imposé des sanctions à plus de 1400 personnes et entités se trouvant en Russie, en Ukraine et au Bélarus, ou provenant de ces pays.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.