Le «capitaine Kirk» est devenu le plus vieil humain à avoir visité l’espace

VAN HORN, Texas — L’acteur d’origine montréalaise William Shatner est devenu mercredi le plus vieil humain à jamais avoir visité l’espace.

Lors d’une rencontre entre la science-fiction et la science réalité, l’homme de 90 ans s’est envolé vers la frontière de l’infini à bord d’une capsule Blue Origin un peu avant 11 h, heure de Montréal.

La capsule a décollé de la base de Blue Origin, dans l’ouest du Texas. Le périple a duré une dizaine de minutes. La capsule entièrement automatisée a atteint une altitude de 107 kilomètres avant de redescendre sur Terre au bout d’un parachute. Elle s’est ensuite posée sur le sol du désert dans un nuage de poussière.

Les quatre personnes à bord ont flotté en apesanteur pendant environ trois minutes et ont pu admirer la courbe de la Terre.

M. Shatner, qui a immortalisé le rôle du capitaine James T. Kirk à la télévision et au cinéma, avait été invité par Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon et de Blue Origin qui est aussi un grand amateur de la série «Star Trek» (Patrouille du cosmos).

«Vous m’avez offert une expérience des plus bouleversantes, a dit M. Shatner, visiblement ému, à M. Bezos après son retour sur Terre. J’espère ne jamais m’en remettre. J’espère pouvoir conserver le sentiment que j’ai en ce moment. Je ne veux jamais le perdre.»

Il a dit avoir été particulièrement secoué par le passage du ciel bleu à la noirceur de l’espace. «En un instant, tu te dis, ‘Oh, c’est ça la mort’, et c’est ce que j’ai vu.»

Le vol de M. Shatner a une valeur inestimable pour l’entreprise de tourisme spatial de M. Bezos. Pour remercier son bienfaiteur, M. Shatner a emporté dans l’espace avec lui des «tricorders» et des «communicateurs» inspirés de Star Trek que M. Bezos avait construit quand il avait neuf ans — et que sa mère conservait depuis 48 ans.

Très loquace après sa visite dans l’espace, M. Shatner y est allé d’un monologue qui a duré presque aussi longtemps que la mission elle-même quand il est sorti de la capsule. Il a dit avoir été frappé par la vulnérabilité de la Terre et par la minceur relative de son atmosphère.

«Tous les humains doivent voir ça, a-t-il dit. De voir le bleu qui devient un noir profond, cette enveloppe de bleu, cette couverture, et tout d’un coup tu passes au travers et tu vois le noir, un noir méchant», a-t-il dit.

L’acteur a ajouté que le retour sur Terre avait été plus brutal qu’il s’y attendait et qu’il s’est demandé s’il allait s’en sortir vivant.

«Tout est beaucoup plus puissant, a-t-il dit. Bang, ça te frappe. Ce n’était pas du tout comme le simulateur… Est-ce que je vais être capable d’y survivre?»

Les passagers ressentent jusqu’à six fois la force de gravité lors de la descente de la capsule. Blue Origin assure que M. Shatner et ses compagnons répondaient à toutes les exigences physiques et médicales.

La capsule à bord de laquelle l’acteur a pris place est la même que celle utilisée par M. Bezos il y a trois mois, lors du tout premier vol habité de Blue Origin.

Une vice-présidente de Blue Origin et deux personnes d’affaires qui avaient tenté, sans succès, d’acheter une place à bord du vol de M. Bezos accompagnaient M. Shatner. Blue Origin n’a pas dévoilé le coût de leurs billets.

Le vol porte à 597 le nombre d’humains qui ont visité l’espace.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.