Le Centre d’amitié autochtone de Lanaudière relocalisé et agrandi à Joliette

JOLIETTE, Qc — Le gouvernement du Québec injecte 3,1 millions $ dans la relocalisation et l’agrandissement du Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, situé à Joliette. Le chantier de construction du nouveau centre devrait être achevé à l’automne 2022. 

Le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian Lafrenière, croit que les locaux plus spacieux permettront à l’organisme d’accroître son offre de services. 

Le Centre prévoit notamment l’aménagement de bureaux d’intervention,  une salle et une cuisine communautaires, des locaux pour la valorisation de l’histoire, des arts et des cultures autochtones, des espaces pour des activités d’économie sociale, un centre de la petite enfance, une halte-garderie et une salle de jeux.

C’est à l’hôpital de Joliette qu’est morte il y a quelques semaines  Joyce Echaquan, une femme Atikamekw de 37 ans. Peu avant sa mort, Mme Echaquan a subi des insultes dégradantes d’une infirmière et d’une préposée aux bénéficiaires, alors qu’elle se trouvait sur son lit d’hôpital. Mme Echaquan a filmé la scène et la vidéo des insultes a largement circulé, semant l’indignation dans la population.

Le ministre Lafrenière croit que la relocalisation et l’agrandissement du centre offrira aux Autochtones, notamment aux Atikamekws, un lieu agréable à fréquenter qui répondra à leurs besoins et où ils seront accueillis avec respect et bienveillance. 

Jennifer Brazeau, directrice générale du Centre d’amitié autochtone de Lanaudière, ajoute que la population autochtone de la région se sentira accueillie avec dignité.

Laisser un commentaire