Le changement climatique coûte des milliards à l’économie canadienne, estime le DPB

OTTAWA — Le directeur parlementaire du budget affirme que le changement climatique nuit déjà à l’économie canadienne.

Une nouvelle analyse publiée mardi montre qu’en 2021, le PIB du Canada était inférieur de 0,8 % à ce qu’il aurait pu être sans les changements climatiques — ce qui représente une baisse de 20 à 25 milliards $ en activité économique.

Cette diminution du PIB réel est liée à des facteurs tels que la baisse de la production agricole, l’augmentation de la consommation d’énergie, les dommages matériels et les limitations de productivité dues à la chaleur extrême ou aux fermetures forcées d’industries à cause des conditions météorologiques.

Et même si chaque politique d’action climatique annoncée dans le monde était pleinement mise en œuvre, le directeur parlementaire du budget affirme que l’impact sur l’économie canadienne devrait atteindre 5,8 % d’ici la fin du siècle.

Le ministre fédéral de l’Environnement, Steven Guilbeault, est en Égypte cette semaine pour la conférence annuelle des Nations unies sur le climat. Il soutient que le monde n’a plus que quelques années pour garder la planète vivable.

Cette réunion de la «COP 27» est présentée comme la «COP de mise en œuvre», qui vise à faire passer les gouvernements «des promesses aux actes». 

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.