Le chanteur d’Arcade Fire Win Butler nie les allégations d’inconduites sexuelles

MONTRÉAL — Le chanteur du groupe montréalais Arcade Fire, Win Butler, reconnaît avoir eu des relations extraconjugales, mais réfute les allégations d’inconduites sexuelles dont il est la cible.

Dans un communiqué publié par une firme de relations publiques, Butler avoue qu’il a eu des relations sexuelles avec d’autres partenaires que sa femme Régine Chassagne, aussi membre d’Arcade Fire.

Or, le chanteur nie les allégations d’inconduites sexuelles formulées à son endroit par plusieurs femmes. Il affirme plutôt que toutes les relations sexuelles se sont déroulées entre adultes consentants.

Butler maintient qu’il n’a jamais touché une femme sans son accord et qu’il n’a jamais demandé de faveurs sexuelles.

Dans un article publié samedi sur le site spécialisé en musique Pitchfork, trois femmes et une personne non binaire témoignent de gestes sexuels inappropriés de la part du chanteur.

Selon les personnes qui se sont confiées à Pitchfork, les gestes posés par Butler étaient inappropriés en raison de la différence d’âge entre elles et lui, ainsi qu’en raison de sa position d’autorité en tant que chanteur d’Arcade Fire.

Dans le communiqué publié dimanche, Win Butler s’excuse pour ses gestes et rappelle qu’il était aux prises avec des problèmes de santé mentale et d’une dépendance à l’alcool pour la période concernée par les allégations, soit entre 2015 et 2019.

«Je continue d’apprendre de mes erreurs et je travaille fort pour devenir une meilleure personne. Je veux que mon fils puisse être fier de moi», a souligné Butler dans sa déclaration, qui était aussi incluse dans l’article initial de Pitchfork.

«Je suis désolé pour la douleur que j’ai causée. Je suis désolé de ne pas avoir mieux saisi l’impact que je peux avoir sur certaines personnes.»

Arcade Fire est reconnu comme l’un des groupes canadiens le plus populaires de la scène indie rock depuis le début des années 2000.

La formation montréalaise doit amorcer cette semaine une tournée mondiale pour présenter son sixième album, «We». Un arrêt au Centre Bell de Montréal est prévu pour le 3 décembre prochain.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.