Le chef conservateur de l’Île-du-Prince-Édouard ne prévoit pas de coalition

CHARLOTTETOWN — L’homme qui a remporté le plus grand nombre de sièges aux élections provinciales de l’Île-du-Prince-Édouard, mardi, a déclaré qu’il ne s’attendait pas à conclure un accord de coalition officiel avec les Verts ou les libéraux et que ses conservateurs iront de l’avant en tant que gouvernement minoritaire.

Le chef progressiste-conservateur Dennis King a annoncé son intention de travailler en collaboration avec le Parti vert, qui forme l’opposition officielle, et les libéraux, qui ont terminé troisièmes.

S’adressant à CBC mercredi matin, M. King a déclaré qu’il travaillerait sur un enjeu à la fois pour faire adopter les projets de loi et faire passer les mesures budgétaires.

Les conservateurs ont remporté 12 sièges, tandis que les Verts en ont remporté huit et les libéraux, six.

Au cours de la campagne électorale provinciale qui a duré 28 jours, les chefs des quatre partis enregistrés à l’Île-du-Prince-Édouard ont rarement été en désaccord sur les politiques et se sont abstenus de lancer des attaques personnelles ou politiques, même pendant les débats.

M. King estime qu’il pourra diriger avec succès un gouvernement minoritaire en continuant cette approche.

Le chef vert Peter Bevan-Baker a déclaré à CBC mercredi matin qu’il n’était pas encore prêt à s’engager dans un quelconque accord de coalition, mais a reconnu que la bonne volonté existe entre lui et M. King et qu’il est prêt à collaborer avec tous les partis au sein de l’Assemblée législative.

Les plus populaires