Le chef du Parti nationaliste canadien est accusé de discours haineux

REGINA — La GRC de la Saskatchewan a accusé le chef du Parti nationaliste canadien de promouvoir délibérément la haine contre un groupe identifiable.

La police a déclaré que les agents avaient commencé à enquêter sur Travis Patron après un signalement en juin 2019 du Réseau canadien contre la haine sur une vidéo présumée antisémite publiée sur YouTube.

La police a affirmé que la vidéo, intitulée «Beware the Parasitic Tribe», mettait en vedette le chef du parti de Redvers, en Saskatchewan, dans le sud-est de la province.

Le site web du parti politique enregistré par Élections Canada indique que son mandat est de maintenir une «majorité démographique d’origine européenne» au Canada.

La GRC a déclaré que les constats de son enquête avaient été transmis au ministre de la Justice de la province, qui a confirmé la mise en accusation.

Selon la police, l’homme de 29 ans a été arrêté lundi et devait comparaître mercredi devant le tribunal provincial de Regina.

Les membres de la GRC ont déclaré qu’ils enquêtaient toujours sur quatre autres signalements reçus entre avril et juin derniers concernant des vidéos antisémites présumées et des discours de haine de la part de Travis Patton.

Laisser un commentaire