Le chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier est allé en Floride en novembre

OTTAWA — L’ancien ministre conservateur et chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier fait partie des politiciens qui sont allés dans le Sud au cours des derniers mois.

M. Bernier s’est rendu en Floride avec sa femme en novembre pour des vacances.

Un porte-parole a indiqué que le couple s’était isolé pendant 14 jours à son retour, tel que la loi l’édicte.

L’ancien député de la Beauce a souvent exprimé son désaccord avec les mesures de confinement liées à la COVID-19, dont les restrictions de voyage.

Ces derniers jours, il a utilisé les médias sociaux pour réprimander les politiciens qui ont été surpris en train de bafouer les avertissements de santé publique en se rendant à l’étranger, les accusant d’être des hypocrites.

M. Bernier estime que le problème n’est pas que les politiciens aient voyagé, mais bien qu’ils aient accepté les restrictions, avant de les enfreindre.

Plusieurs députés fédéraux, au moins un sénateur et des politiciens dans les provinces ont été dénoncés pour avoir fait des voyages à l’extérieur du Canada au cours des derniers mois, même si les dirigeants de la santé publique et du gouvernement ont exhorté tout le monde à rester à la maison.

Le sénateur, le conservateur Don Plett, était un collègue de longue date du caucus de Maxime Bernier, mais cela n’a pas empêché l’ex-député de le fustiger sur les médias sociaux cette semaine.

«Un autre crétin», a-t-il écrit.

«Qu’on me comprenne bien: le problème n’est PAS qu’ils ont voyagé à l’étranger. Mais plutôt qu’ils supportent publiquement les règles autoritaires imposées aux Canadiens POUR ENSUITE LES BAFOUER.»

Maxime Bernier a été député conservateur de 2006 à 2018, lorsqu’il a claqué la porte de son parti après avoir perdu de justesse la course à la direction l’année précédente.

Il a ensuite formé son propre parti, soutenant que le mouvement conservateur au Canada allait trop vers le centre. 

Bien que le Parti populaire ait présenté des candidats partout au Canada en 2019, aucun — dont M. Bernier — n’a été élu.

Il a tenté ensuite de se faire élire lors d’une élection partielle plus tôt cette année à Toronto, mais il a perdu contre les libéraux.

L’opinion de M. Bernier sur la pandémie reflète celle de plusieurs autres politiciens de droite dans le monde.

Il s’oppose fermement au confinement, affirmant qu’il constitue une violation des droits des gens et qu’il fait plus de mal que de bien, et il a également assisté à au moins un rassemblement anti-masque, bien que les photos de l’événement le montrent avec un masque, caché sous son menton.

Laisser un commentaire