Le confinement immédiat du Grand Montréal est demandé par des médecins de COVID-STOP

MONTRÉAL — Il faut reconfiner le Grand Montréal et fermer les écoles — dès maintenant, demandent des médecins faisant partie du Collectif COVID-STOP, inquiets de la montée en puissance des variants du virus.

Ils souhaitent que le renforcement des mesures sanitaires qui vient tout juste d’être décrété pour Lévis, Québec et Gatineau s’applique aussi à la communauté métropolitaine de Montréal, ce qui inclut les Basses-Laurentides et une partie de la région de Lanaudière.

Il s’agit d’un cri du coeur «du terrain», a expliqué vendredi en conférence de presse  le Dr Vincent Bouchard-Dechêne, spécialiste en médecine interne affecté à l’Unité des soins intensifs de l’hôpital Notre-Dame à Montréal.

«Freinons avant qu’il ne soit trop tard», a lancé la Dre Marie-Michelle Bellon, spécialiste en médecine interne affectée à l’unité COVID de ce même centre hospitalier.

Plusieurs médecins faisant partie de ce collectif travaillent dans les hôpitaux du Québec: ils affirment que les variants du virus causant la COVID-19, plus contagieux et plus virulents que la souche d’origine, sont en train de prendre le dessus, a indiqué le Dr Amir Khadir.

Ils voient beaucoup de jeunes sans condition médicale préexistante dans leurs unités de soins intensifs, ainsi que des patients ayant été contaminés par des bambins en garderie, une situation qui n’arrivait pas lors de la première vague de COVID-19 au printemps dernier, a ajouté Dre Bellon.

Au cours des cinq derniers jours, le tiers de ses patients étaient porteur d’un variant du virus, a-t-elle dit. «C’est une progression impressionnante». 

Elle a aussi soigné une patiente de 34 ans, sans antécédents médicaux, qui souffrait d’une «pneumonie COVID»: une première, dit-elle.

Cette épidémie est «différente» des deux premières vagues, estiment les Drs Bellon et Bouchard-Dechêne.

Pour accompagner la pause suggérée au gouvernement, le Collectif recommande l’utilisation massive de tests de dépistage auto-administrés, des mesures de ventilation accrues dans les lieux clos et un traçage plus efficace des cas d’infection à la COVID-19.

Il est ensuite suggéré de planifier la réouverture des lieux fermés lors du confinement en déployant des dépistages massifs par tests rapides salivaires chez les élèves et les membres du personnel des écoles avant le retour en classe, et une optimisation de la ventilation dans les écoles comme dans les commerces, restaurants et gymnases, a insisté Nancy Delagrave physicienne et coordinatrice scientifique de COVID Stop.

Le premier ministre François Legault a expliqué que les récents assouplissements accordés étaient nécessaires pour préserver la santé mentale des gens et pour éviter qu’ils ne décrochent si les mesures sanitaires sont trop sévères. Le Dr Khadir a dit partager ces préoccupations, mais il n’est pas d’accord avec l’approche retenue par le gouvernement pour obtenir des résultats.

Il croit qu’il faut agir plus vigoureusement dès maintenant — avec des mesures plus «dynamiques» et plus «préventives» — afin d’éviter bien des souffrances qui peuvent être causées par des confinements à répétition sur une plus longue période. 

«Les demi-mesures aggravent le problème et ne règlent rien», juge-t-il.

En donnant un grand coup maintenant, le retour à la normale sera plus rapide, plaident les membres du collectif. 

Par ailleurs, la période de confinement de 12 jours qui vient d’être instaurée à Québec, Lévis et Gatineau est «insuffisante» selon Dr Khadir. Il rappelle que les experts sont d’avis qu’une période d’un mois serait le minimum pour reprendre le contrôle sur la situation.

Laisser un commentaire

La Solution ne réside pas dans le grand confinement!!!
Les autorites doivent s, attaquer aux vraies sources d’ éclosion; soit les ECOLES MAL VENTILEES, LES GYMS et surement les FETES PRIVEES auquelles des amendes solides pourraient les prévenir.

Punir les restos, commercants etc, qui en arrachent et qui ne sontpas la source des eclosions.
Qui plus est ; S , ATTAQUER AUX ANTI VACCINS!!! les vaccins sont la solutions aux problemes et trop de gens ne vont pas se faire vacciner… UN PASSEPORT VERT comme dans d, autres pays seraient souhaitables pour tous ces récalcitrants.

Le gouvernement n a pas une strategie intelligente et les 3 boss ne s, entendent pas selon des politiques communes…. sauf pour le programme de vaccination qui est bien organisé!

Répondre