Le conseil des ministres approuve une entente de 240 millions $ avec les Mohawks

OTTAWA — Le conseil des ministres fédéral a approuvé une entente selon laquelle le Canada paiera près de 240 millions $ à titre d’indemnités aux Mohawks d’Akwesasne pour régler une revendication territoriale.

L’entente est le résultat de plusieurs décennies de négociations entre les Mohawks d’Akwesasne et le gouvernement fédéral au sujet d’une parcelle de 800 hectares située dans la partie la plus occidentale du sud du Québec, sur la rive sud du Saint-Laurent.

Le territoire est connu dans la province sous le nom de Dundee, mais les résidents autochtones locaux l’appellent par son nom ancestral de Tsikaristisere.

En 1981, le Conseil mohawk d’Akwesasne a déposé une réclamation demandant la restitution de ce territoire, affirmant que la cession des terres en 1888 était invalide parce que la communauté n’avait jamais eu l’intention de les céder.

Les Mohawks maintiennent depuis longtemps leur intention de récupérer progressivement les territoires plutôt que de les remettre définitivement au gouvernement fédéral.

En 2015, le gouvernement fédéral a offert un règlement global d’un peu moins de 240 millions $ à titre d’indemnités et d’autoriser la communauté à ajouter jusqu’à 18 232 acres de terrain si ceux-ci sont achetés sur le marché libre.

En décembre 2018, à la suite d’un référendum organisé à Akwesasne, 80 % des votants avaient accepté l’offre.

Le 29 février dernier, le conseil a autorisé la ministre des Relations Couronne-Autochtones, Carolyn Bennett, à signer l’accord de règlement au nom du gouvernement fédéral.

En vertu de cette entente, les Mohawks d’Akwesasne renonceront à leur revendication et reconnaîtront que la cession de 1888 était valide dès qu’ils ont reçu l’argent.

Les plus populaires