Amita Kuttner prend la direction intérimaire du Parti vert du Canada

OTTAWA — Les verts ont choisi Amita Kuttner pour diriger le parti de façon intérimaire en attendant l’élection d’un nouveau chef l’an prochain.

Titulaire d’un doctorat en astrophysique, Amita Kuttner, qui a 30 ans, sera la plus jeune personne à la tête du Parti vert du Canada depuis sa création, ainsi que la première personne d’origine asiatique à occuper cette fonction. Originaire de la Colombie-Britannique, Amita Kuttner s’identifie comme une personne non binaire et a milité activement pour lutter contre les inondations et les changements climatiques.

L’ex-député Paul Manly, qui a perdu son siège en Colombie-Britannique lors des dernières élections, était le favori pour être choisi par le conseil fédéral du parti, qui compte une quinzaine de membres. Cette instance s’est donc réunie mercredi soir pour examiner une série de candidatures reçues.

Mais voilà que M. Manly s’est désisté en soirée, à la grande surprise des vétérans du parti. Son geste a entraîné des spéculations à l’effet qu’il se concentrerait plutôt sur l’élection à venir auprès des membres du parti.

M. Manly était notamment appuyé par l’ex-cheffe Elizabeth May. 

Amita Kuttner avait rivalisé avec Annamie Paul lors de la dernière course à la direction du parti, prônant alors des mesures pour lutter contre les inondations et les changements climatiques.

Sa mère et son père avaient été grièvement blessés lorsqu’une coulée de boue avait détruit leur résidence à North Vancouver, en 2005.

Amita Kuttner a cofondé le Moonlight Institute, organisation sans but lucratif qui explore les moyens de s’adapter à la crise climatique. 

Amita Kuttner sera en poste pour un maximum de six mois, soit jusqu’à ce que la prochaine course à la direction du parti permette de trouver la personne qui succédera à Mme Paul, qui a officiellement démissionné au début du mois d’octobre. 

Annamie Paul a déclaré que son passage à la direction des verts avait été la pire période de sa vie; elle a d’ailleurs remis sa carte de membre avant de partir.

Amita Kuttner hérite donc d’un parti qui a été déchiré par des querelles internes et a vu son soutien populaire chuter lors des élections de septembre. Il a fait élire deux députés, mais il a perdu une part importante du vote populaire.

Dans une déclaration écrite, Amita Kuttner décrit comme un honneur son élection durant cette période de transition et de renouveau.

Amita Kuttner dit accepter la responsabilité en toute conscience de l’ampleur des défis qui attendent le parti, et croit que les verts en ressortiront plus unis, plus forts et plus confiants face à leur rôle en politique fédérale.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.