Le conseil municipal de Vancouver donne le feu vert à une candidature pour les JO

VANCOUVER — Un comité du conseil municipal de Vancouver a voté à 10 contre 2 en faveur de soutenir la candidature menée par quatre nations autochtones dans le but d’obtenir la présentation des Jeux olympiques d’hiver de 2030.

Ce vote a été remporté malgré les doutes soulevés récemment dans un rapport interne concernant le financement de l’opération ainsi que l’échéancier très serré pour soumettre un dossier de candidature au Comité international olympique. La date butoir est fixée à février prochain.

Les chefs des quatre nations hôtes, soit Squamish, Lil’wat, Tsleil-Waututh et Musqueam, ont mentionné devant le comité que la possibilité de soutenir une candidature menée par des Autochtones représente une belle occasion d’agir en cohérence avec l’engagement du gouvernement en faveur de la réconciliation.

Avant que les membres ne passent au vote, le chef de la nation Musqueam, Wayne Sparrow, leur a demandé «d’embarquer dans le canoë» afin que leurs efforts n’aient pas été faits en vain.

À la suite du vote, le maire de Vancouver, Kennedy Stewart, a déclaré que le conseil venait de prendre la décision très importante de continuer de travailler en collaboration avec les nations hôtes.

Il a décrit ce vote comme la fin de la Phase 1 du processus, précisant que tout le monde s’était entendu sur le mérite d’explorer cette possible candidature.

Pour le maire Stewart, la prochaine étape consiste maintenant à rallier les gouvernements fédéral et provincial pour en faire des partenaires, puis de signer une entente multilatérale qui deviendra la base de la candidature.

La décision de Vancouver fait suite à celle de Whistler, dont les conseillers ont voté, mardi, pour soutenir la candidature.

Plus tôt ce mois-ci, les quatre nations autochtones derrière la démarche ont estimé que l’organisation des JO pourrait coûter entre 3,5 et 4 milliards $. Une somme partagée entre fonds publics et privés.

Le Comité olympique canadien a fait savoir que la candidature devait encore obtenir l’aval des gouvernements provincial et fédéral avant que le dossier ne soit déposé en février prochain.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.