Le contrôle du Sénat américain se décidera seulement en janvier

WASHINGTON — Le contrôle du Sénat ne sera pas décidé avant la nouvelle année après des victoires républicaines en Alaska et en Caroline du Nord, mercredi. Aucun des deux partis ne pourra obtenir la majorité avant le second tour des élections en Géorgie.

Le sénateur républicain sortant de l’Alaska, Dan Sullivan, a défait Al Gross, un candidat indépendant qui se présentait en tant que démocrate. Un autre sénateur sortant, le républicain Thom Tillis a été réélu contre le démocrate Cal Cunningham en Caroline du Nord.

Avec la victoire du président désigné démocrate Joe Biden, les républicains n’ont pas obtenu les 51 sièges dont ils ont besoin pour contrôler la chambre. Ils représentent actuellement 50 sièges, contre 48 pour les démocrates, mais les deux courses en Géorgie feront l’objet d’un second tour le 5 janvier.

Les démocrates ont maintenant besoin de remporter les deux sièges en Géorgie pour représenter la majorité. Le ou la vice-présidente du parti au pouvoir, qui sera Kamala Harris le 20 janvier, peut voter si les deux partis sont à égalité. 

Le second tour des élections en Géorgie, prévu pour le 5 janvier, est en train de devenir le théâtre d’une confrontation pour le contrôle de la chambre. L’État est étroitement divisé, les démocrates faisant des gains au détriment des républicains à l’aide d’une vague de nouveaux électeurs. Mais aucun démocrate n’a été élu sénateur depuis une vingtaine d’années.

La sénatrice républicaine Kelly Loeffler affrontera Rafael Warnock, un pasteur noir de l’église où le révérend Martin Luther King, Jr. a prêché. Et le sénateur républicain David Perdue, l’un des principaux alliés de Donald Trump, se mesurera au candidat démocrate Jon Ossoff.

Laisser un commentaire