Le coronavirus s’est installé dans de très nombreuses résidences pour aînés

MONTRÉAL — Les endroits où se trouvent de grandes concentrations de personnes âgées ne sont pas épargnés par le coronavirus.

Le directeur national de la santé publique, le docteur Horacio Arruda, a dévoilé mardi des chiffres qui donnent un tout nouvel éclairage à la décision de Québec, la veille, d’octroyer une aide d’urgence de 133 millions $ pour les institutions qui accueillent ou hébergent des personnes âgées.

Selon les données du docteur Arruda, la COVID-19 s’est manifestée dans 184 Centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD), 114 résidences pour personnes âgées, 59 Ressources intermédiaires et Ressources de type familial (RI-RTF) ainsi que 53 autres endroits accueillant des aînés.

L’une des situations les plus critiques a été constatée à la résidence Eva de Lavaltrie, qui dénombre six décès et 39 cas de COVID-19 confirmés.

Dans un communiqué diffusé mardi, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière a expliqué que le premier cas a été confirmé le 16 mars dernier et qu’il s’agissait d’une personne qui n’avait pas voyagé, mais qui avait été en contact avec des personnes qui avaient voyagé, qui étaient symptomatiques et qui se sont avérées positives pour la COVID-19

L’isolement obligatoire a été décrété dans la résidence le 21 mars, de sorte que la période où de nouveaux cas pourraient se manifester ne sera pas complétée avant le 4 avril. Le CISSS a rapidement délégué sur place un contingent de professionnels de la santé, infirmières et autres pour assurer une présence de jour comme de nuit. Des agents de sécurité sont également sur place, de même qu’un patrouilleur de la Sûreté du Québec pour leur prêter assistance si nécessaire.

Un mécanisme de surveillance électronique des portes a été installé et toutes les entrées et sorties sont étroitement contrôlées. La résidence a évidemment été désinfectée.

Des sommes annoncées par le gouvernement Legault, lundi, 40 millions $ sont destinés aux résidences privées pour aînés certifiées, 73 millions $ ont été mis de côté pour les RI-RTF et 20 millions $ seront consacrés aux CHSLD privés non conventionnés.

Bien qu’elle infecte les gens de tous âges sans discrimination, la COVID-19 présente un taux de décès beaucoup plus élevé chez les personnes de 70 ans et plus. Les autorités de santé publique rappellent toutefois que les plus jeunes sont aussi à risque de complications et, surtout, représentent un vecteur de transmission comme n’importe qui d’autre.

Les commentaires sont fermés.

Bonjour je suis propriétaire d’une rtf ressource de type familial pour personnes agées .ont doit prendre des mesures supplémentaires comme faire 2ctablées ,désinfecter plusieurs espaces plusieurs fois par jour , surveiller pour pas que les résidents sortent du a une compréhension limitée . Le gouvernement va-t- il nous donner une compensation monnétaire pour le surplus travail

Les plus populaires