Le couple royal a inspiré un festival de grenouilles au Manitoba

WINNIPEG — La mort du prince Philip a rappelé bien des souvenirs à la population d’un village francophone du Manitoba où se déroule un festival de… grenouilles.

En 1970, Elizabeth II et Philip s’étaient rendus à St-Pierre-Jolys, à environ 40 kilomètres au sud-est de Winnipeg.

«Ils sont venus et ils nous ont parlé français. Ils nous ont respectés comme nous les avons respectés», raconte Roland Gagné, un bénévole du Musée St-Pierre-Jolys.

Le palais de Buckingham a annoncé vendredi que le prince Philip était décédé à l’âge de 99 ans.

M. Gagné n’était encore qu’un enfant lorsque le couple royal est arrivé dans la province pour le centenaire du Manitoba en 1970.

Il explique que le village avait été placé sur l’itinéraire de la famille royale parce qu’elle voulait découvrir la «vraie couleur d’un village canadien-français». À l’époque, plus de 80% de la population de St-Pierre-Jolys était francophone.

Un festival a été organisé et tout le village a été décoré.

«Je ne pouvais pas croire que l’on construisait une scène au milieu du village devant notre cathédrale catholique», se souvient M. Gagné.

Mais la population voulait faire une impression encore plus grande sur la reine et son mari.

«Nous sommes entourés ici de mennonites, d’Ukrainiens, d’Allemands, de Huttérites, etc. On nous surnomme les ‘frogs’, dit M. Gagné. Alors nous avons décidé d’en profiter et lancer les ‘Folies Grenouilles’.»

Le maire a lancé un défi à ses collègues. Et ainsi a commencé l’épreuve du saut de la grenouille. 

Les gens se sont mis à la recherche de grenouilles léopards du Nord, l’espèce la plus grosse du Manitoba, mesurant généralement d’une longueur de 5 à 11 centimètres.

Deux juges de la Cour du Banc de la Reine et un médecin avaient couronné Georges comme la grande gagnante de la compétition. Le batracien avait fait un saut de plus de 2,1 mètres, marquant les débuts des «Folies Grenouilles»  annuelles.

Le festival a pris de l’essor au cours des décennies pour devenir une des principales activités estivales du Manitoba. L’événement, qui dure un week-end, attire chaque jour plus de 1000 personnes dans le village comptant un peu moins de 1200 habitants.

Il a cependant été annulé l’année dernière en raison de la pandémie de COVID-19.

M. Gagné dit que même si la visite du couple royal avait été courte, celle-ci a eu des répercussions qui résonnent encore plus de cinq décennies plus tard.

Il a dit que Philip, en particulier, était heureux de trouver des poches de Canadiens français dans une province largement anglophone.

M. Gagné dit avoir une pensée pour la famille du défunt. «Il a vécu une vie bien remplie.»

Laisser un commentaire