Le CPQ signale le vieillissement des infrastructures et de la population

MONTRÉAL – À quelques jours du dépôt du budget fédéral, le Conseil du patronat du Québec souhaite porter l’attention d’Ottawa sur le vieillissement de la population et des infrastructures.

Son président-directeur général, Yves-Thomas Dorval, soutient que l’innovation et la formation de la main-d’oeuvre devront pallier le vieillissement démographique, alors qu’à ses yeux, la croissance économique du pays dépend principalement de sa productivité.

Quant aux infrastructures, M. Dorval signale que l’annonce d’enveloppes ne suffit pas si les projets à cet effet ne sont pas rapidement menés à terme.

Le Conseil du patronat réclame également un plan et un échéancier pour assurer le retour à l’équilibre budgétaire. Yves-Thomas Dorval insiste sur l’importance d’abaisser la dette du Canada en ce cycle économique qu’il juge pour le moins imprévisible.

En entrevue à La Presse canadienne, il a évoqué la grande incertitude suscitée par la montée du protectionnisme à l’international et le comportement «non traditionnel» du nouveau président américain, qui menace de mettre la hache dans les accords de libre-échange.

Il est pratiquement impossible d’anticiper ce que réservent les deux prochaines années sur le plan économique, croit M. Dorval, qui réclame des investissements non pas «conservateurs», mais bien «fondamentaux» — qui s’avéreront rentables «Trump ou pas Trump, Brexit ou pas Brexit».

Il estime qu’il faut, pour ce faire, cesser de focaliser sur les perspectives économiques et affronter les situations de grande volatilité en misant sur l’innovation et la productivité.

M. Dorval a d’ailleurs souligné que le gouvernement de Justin Trudeau devra se donner les moyens d’atteindre ses cibles en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, sans pour autant faire une croix sur les combustibles fossiles.

«Tant qu’il y aura un besoin d’hydrocarbures au Canada, nous serions fous — vraiment fous — de ne pas nous servir d’abord de l’énergie qui est disponible ici, a-t-il exposé. Les retombées seraient réutilisées pour justement accélérer les investissements dans les énergies renouvelables et dans les moyens de réduire les émissions de gaz à effet de serre.»

Le budget fédéral doit être déposé à la Chambre des communes par le ministre des Finances, Bill Morneau, mercredi.