Le CRTC donne deux jours de plus aux Canadiens pour répondre à un sondage

GATINEAU, Qc — Les consommateurs ont maintenant jusqu’à dimanche pour répondre à un sondage en ligne sur les pratiques de vente utilisées par les plus grands fournisseurs de services téléphoniques, de câblodistribution et d’internet au Canada, soit deux jours de plus qu’annoncé précédemment par l’organisme de réglementation de l’industrie.

Le sondage en ligne mené par Ipsos fait partie d’un processus qui s’est étiré sur plusieurs mois et qui doit mener à la tenue d’audiences publiques par le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) à compter du 22 octobre.

Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, qui est responsable des télécommunications, a ordonné l’enquête du CRTC en juin à la suite de la diffusion de reportages dans les médias et de la réception de plaintes directes sur la vente des services de télécommunications.

En particulier, l’enquête veut traiter les plaintes voulant que les prix des services puissent être imprévisibles ou plus élevés que prévu, et celles alléguant que les messages de vente peuvent entraîner du stress, de la confusion et de la frustration.

Les grands fournisseurs de services de télécommunication du pays, d’autres organisations et des particuliers avaient jusqu’au 31 août pour soumettre leurs commentaires au CRTC dans le cadre d’un processus plus formel. La plupart des 1407 réponses affichées par l’organisme provenaient de particuliers.