Le débat sur l’entreprosage des déchets nucléaires près du lac Huron se poursuit

OTTAWA – La population aura deux semaines de plus pour se prononcer sur la proposition d’entreposer des déchets nucléaires près du lac Huron.

L’échéance pour transmettre les commentaires sur le projet a été remise au 6 mars.

Des groupes opposés à l’établissement d’un centre d’entreposage souterrain se plaignaient de l’échéance précédente, fixée au 17 février.

C’est le producteur d’électricité Ontario Power Generation (OPG) qui a fait cette proposition dans un rapport.

L’OPG avait étudié les autres lieux possibles pour l’entreposage, hormis celui de Kincardine, en Ontario.

L’Agence canadienne d’évaluation environnementale considérera les commentaires du public avant de dire si elle donnera le feu vert, ou non, au projet.