Le décès d’une femme sur la base de Trenton ne serait pas de nature criminelle

TRENTON, Ont. – Le décès d’une femme de 32 ans sur la base militaire de Trenton en Ontario ne serait pas le fruit d’un acte criminel, a révélé la Police provinciale de l’Ontario (PPO).

Le corps de police a indiqué que la police militaire l’a contacté mardi après avoir découvert le corps de Jasmine Reid dans sa résidence située sur la base aérienne.

Une autopsie a été réalisée mercredi à l’Hôpital d’Ottawa.

Bien que cette mort ne soit pas considérée comme suspecte, la police provinciale et le Service national des enquêtes des Forces canadiennes poursuivent leur enquête afin de déterminer les circonstances entourant cette tragédie.

La PPO a mentionné que la défunte vivait en union libre avec son partenaire, qui est également membre de l’Aviation royale canadienne.