Le déficit budgétaire en Ontario devrait atteindre 38,5 G $ en 2020-2021

TORONTO — La pandémie continue de coûter cher aux finances publiques de l’Ontario, a admis mercredi le ministre des Finances, en annonçant que le gouvernement avait presque doublé, en trois mois seulement, sa projection de déficit annuel, qui atteindrait maintenant 38,5 milliards $.

Le ministre Rod Phillips a rappelé que la pandémie avait créé une «crise sanitaire sans précédent» et que la province avait dû dépenser des milliards de dollars pour soutenir le réseau de la santé, les entreprises et les Ontariens.

Le gouvernement progressiste-conservateur estimait en mars que le déficit atteindrait 20,5 milliards $ d’ici la fin de l’exercice 2020-2021. Le ministre Phillips a expliqué mercredi que la pandémie avait nécessité des milliards de dollars supplémentaires en dépenses gouvernementales.

Dans sa dernière mise à jour financière, au printemps dernier, le gouvernement de Doug Ford avait annoncé un programme de dépenses de 17 milliards $ destiné à fournir de l’aide pendant la pandémie — qui était alors naissante. Le ministre a déclaré mercredi que les dépenses d’urgence totaliseraient plutôt 30 milliards $ d’ici la fin de l’exercice.

Dans l’ensemble, le gouvernement prévoit consacrer 13 milliards $ supplémentaires aux dépenses de programmes cette année, alors qu’il s’attend à percevoir 5,7 milliards $ de moins en impôts et autres recettes, en raison de la pandémie.

Parmi les nouvelles mesures annoncées dans la mise à jour, la province prévoit désormais d’ajouter 4,3 milliards $ de plus à un fonds de prévoyance pour dépenses en santé, avant une éventuelle deuxième vague de COVID-19 cet automne. L’entente de redémarrage sécuritaire de l’économie récemment conclue avec Ottawa pour aider les municipalités à payer leurs dépenses liées à la COVID-19 coûtera 2,4 milliards $ au gouvernement provincial.

Avant la pandémie, l’Ontario prévoyait un déficit de 9 milliards $ pour 2020-2021, mais le premier ministre Ford s’était engagé à atteindre l’équilibre budgétaire d’ici 2023-2024. Le ministre Phillips a souligné mercredi que le gouvernement était alors sur la bonne voie, avant que la pandémie n’exige une action immédiate.

«D’entrée de jeu, notre gouvernement a déterminé que mettre la santé publique au premier plan permettrait non seulement de sauver des vies, mais aussi d’adopter la politique économique la plus judicieuse», a expliqué M. Phillips. «Même si la route vers la reprise sera longue, il est essentiel de gagner la lutte contre le virus pour que notre économie reprenne de la vigueur et pour assurer la viabilité à long terme des finances publiques.»

Le gouvernement Ford avait reporté plus tôt cette année le dépôt de son budget annuel, présenté habituellement en mars. Il présentera plutôt un «budget pluriannuel» d’ici le 15 novembre.

Laisser un commentaire
Les plus populaires