Le déficit fédéral n’est pas aussi important que les libéraux s’y attendaient

OTTAWA – Le directeur parlementaire du budget (DPB) affirme que le déficit fédéral n’est pas aussi important que s’y attend le gouvernement, en grande partie parce que les libéraux n’ont pas pu dépenser l’argent alloué aux infrastructures assez rapidement.

Le rapport du DPB, publié vendredi matin, indique que le déficit fédéral est en voie d’atteindre 20,5 milliards $ pour l’exercice financier, plutôt que les 25,1 milliards $ prévus par le ministre des Finances Bill Morneau dans sa mise à jour économique, en novembre.

Cette différence de 4,6 milliards $ est largement attribuable aux investissements plus lents que prévu dans les infrastructures.

Le rapport estime par ailleurs que le PIB réel du Canada a augmenté de 1,3 pour cent en 2016, une hausse d’un dixième de point de pourcentage comparativement aux projections de l’automne. Cette légère augmentation s’explique par les révisions à la hausse de Statistique Canada aux contributions provenant des exportations et des dépenses des gouvernements au cours de la première moitié de 2016.

Le rapport évalue que le PIB nominal, l’indicateur le plus large de l’assiette fiscale, a, en 2016, franchi le cap des 2000 milliards $.