Le destroyer NCSM Athabaskan sera démantelé à Sydney en Nouvelle-Écosse

HALIFAX — Le dernier destroyer canadien de l’époque de la guerre froide a été remorqué à l’extérieur du port d’Halifax, jeudi, en direction du Cap-Breton où l’on procédera à son démantèlement.

Le NCSM Athabaskan était ancré à la base des Forces canadiennes à Halifax, son port d’attache depuis près de 45 ans.

L’entreprise ontarienne Marine Recycling Corporation procédera à ses installations de Sydney, en Nouvelle-Écosse, à la démilitarisation de l’équipement, à l’élimination des déchets dangereux et au recyclage des matériaux restants du navire.

Il s’agit du dernier des quatre destroyers de la classe Iroquois qui ont été conçus au Canada pour relever les défis de la défense et de la sécurité propres à la guerre froide et à l’après-guerre froide, à la fin du 20e siècle.

Ce navire de la classe Iroquois de la Marine royale canadienne avait été mis en service le 30 septembre 1972.

Il avait participé à de nombreux exercices de l’OTAN et d’autres alliés, de même qu’à des patrouilles de surveillance des pêches et d’affirmation de la souveraineté.

En 1990, il avait été utilisé comme navire amiral du Groupe opérationnel du Canada dans la guerre du Golfe.

Il a également servi pour une mission humanitaire dans le golfe du Mexique en 2006 à la suite de l’ouragan Katrina et en 2010 lors du séisme en Haïti.