Le dragueur à pétoncle qui a coulé en Nouvelle-Écosse a été retrouvé

HILLSBURN, N.-É. — Un dragueur à pétoncles qui a coulé au large des côtes du sud-ouest de la Nouvelle-Écosse avec six pêcheurs à bord a été retrouvé plus d’un mois après sa disparition, a annoncé dimanche la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Des recherches dans une zone ciblée de la baie de Fundy à l’aide d’un sonar latéral et d’un véhicule sous-marin télécommandé ont permis de localiser une masse, samedi, dans une profondeur de 60 mètres. La police a confirmé plus tard qu’il s’agissait de l’épave du Chief William Saulis.

En entrevue dimanche, le porte-parole de la GRC Andrew Joyce a déclaré que le navire avait été retrouvé debout, à plus de deux kilomètres de la rive de Delaps Cove, en Nouvelle-Écosse.

Le sergent Joyce a indiqué que bien que les recherches aient été compliquées par des courants transversaux difficiles et une mauvaise visibilité, les chercheurs ont pu effectuer une identification vidéo.

Les familles des pêcheurs disparus ont été informées, a affirmé le sergent.

La profondeur de l’eau rend impossible l’utilisation de plongeurs, a-t-il expliqué, ajoutant que les enquêteurs tentaient toujours de déterminer la meilleure façon de fouiller l’intérieur du navire.

Les recherches de samedi n’ont pas donné d’indication sur des corps qui pourraient être à proximité.

«Nous, comme tout le monde, espérons que les corps sont à bord», a dit le sergent Joyce.

Le dragueur, qui menait ses activités à Digby, en Nouvelle-Écosse, a soudainement coulé dans une mer agitée le 15 décembre. Le corps de Michael Drake, un membre d’équipage de 48 ans de Fortune, à Terre-Neuve, a été retrouvé quelques heures plus tard le long de la côte au nord de Digby.

Mais les membres d’équipage Aaron Cogswell, Leonard Gabriel, Dan Forbes et Geno Francis et le capitaine Charles Roberts manquent toujours à l’appel.

L’équipage expérimenté n’a pas lancé d’appel de détresse par radio VHF avant que le bateau ne coule.

Le bateau de 15 mètres appartient à Yarmouth Sea Products, membre de la Full Bay Scallop Association, à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse.

Le président de l’Association, Alain d’Entremont, a affirmé dimanche qu’il avait appris la découverte du navire par l’un des proches d’un pêcheur.

«C’est toujours dans l’esprit de tout le monde, donc je suis content qu’ils l’aient trouvé et nous attendons maintenant de voir quelles sont les prochaines étapes», a indiqué M. d’Entremont.

Avec la rapidité à laquelle le bateau a coulé, plusieurs membres de l’industrie croient que les pêcheurs pourraient être toujours être à bord, selon M. M. d’Entremont.

«J’espère que c’est toujours le cas, alors s’ils peuvent récupérer les corps, ce serait incroyable, je pense que cela permettrait aux familles de tourner la page», a-t-il soutenu.

Mais les marées dans la baie de Fundy sont extrêmement puissantes, avec un seul cycle de marée déplaçant environ 110 milliards de tonnes d’eau dans et hors de la baie.

Laisser un commentaire