Le drapeau des Franco-Ontariens flottera sur le parlement de Québec

QUÉBEC — Le drapeau franco-ontarien flottera sur une des tours du parlement québécois samedi, en guise d’appui au combat mené par les francophones de l’Ontario.

Une motion en ce sens a été adoptée à l’unanimité vendredi par l’Assemblée nationale.

La motion, présentée par la députée péquiste de Joliette, Véronique Hivon, visait à exprimer la solidarité des parlementaires québécois envers la communauté franco-ontarienne en général et envers la députée de Glengarry-Prescott-Russell, Amanda Simard, en particulier, qui a quitté le caucus conservateur pour protester contre le manque de sensibilité du gouvernement Ford pour la minorité francophone de sa province.

Les Franco-Ontariens se battent notamment pour la création d’une université de langue française à Toronto, un projet mis de côté récemment par le gouvernement Ford.

L’Assemblée nationale dénonce «cette nouvelle atteinte aux droits d’une communauté francophone en situation minoritaire au Canada», et constate «que la survie de la langue française y demeure toujours fragile».

À l’occasion de la journée de mobilisation du 1er décembre, les parlementaires ont proposé que le drapeau franco-ontarien soit hissé sur l’une des tours de l’Assemblée nationale.

En point de presse, Mme Hivon a dénoncé les décisions «pleines de mépris du gouvernement Ford» touchant les francophones.

De leur côté, plusieurs députés libéraux, dont le chef de l’opposition officielle, Pierre Arcand, seront présents à Ottawa, samedi, à la manifestation organisée pour la défense des droits des Franco-Ontariens.

Les plus populaires