Le fabricant de Lysol demande aux gens de ne pas s’injecter de désinfectant

WASHINGTON — La société mère de Lysol et d’un autre désinfectant a prévenu vendredi que ses produits ne devraient pas être utilisés comme traitement interne pour le coronavirus après que le président Donald Trump s’est interrogé sur la possibilité lors d’un point de presse à la Maison-Blanche.

M. Trump a noté jeudi que les chercheurs examinaient les effets des désinfectants sur le virus et s’est demandé à voix haute s’ils pouvaient être injectés dans des humains, affirmant que le virus «fait des dommages énormes sur les poumons, il serait donc intéressant de vérifier cela».

Ces propos ont poussé le fabricant des désinfectants Lysol et Dettol à émettre un avertissement ferme, publié, dit l’entreprise, pour lutter contre «la spéculation récente».

«En tant que leader mondial des produits de santé et d’hygiène, nous devons être clairs: en aucun cas, nos produits désinfectants ne doivent être administrés dans le corps humain (par injection, ingestion ou toute autre voie)», peut-on lire dans le communiqué de Reckitt Benckiser.

M. Trump a souvent évoqué des possibilités de nouveaux traitements et proposé des délais optimistes pour le développement d’un vaccin alors qu’il encourage les États à rouvrir leurs économies.

Jeudi, la Maison-Blanche a également présenté des recherches «émergentes» sur les avantages de la lumière du soleil et de l’humidité pour réduire la menace du coronavirus.

Des études antérieures n’ont pas trouvé de preuves que les températures plus chaudes et l’humidité plus élevée du printemps et de l’été aideront à freiner la propagation du virus.

Mais William Bryan, du Département de la sécurité intérieure, a déclaré lors d’un point de presse à la Maison-Blanche, jeudi, que des «résultats émergents» venant de nouvelles recherches suggèrent que la lumière du soleil a un effet puissant pour tuer le virus sur les surfaces et dans l’air. Il a ajouté que les scientifiques ont vu un effet similaire avec des températures et un taux d’humidité plus élevés. Un laboratoire du Maryland effectue des tests sur le virus depuis février, a dit M. Bryan.

«Le virus meurt à un rythme beaucoup plus rapide simplement à cause de l’exposition à des températures plus élevées et de l’exposition à l’humidité», a déclaré M. Bryan.

On a demandé à M. Trump s’il était dangereux de faire croire aux gens qu’ils seraient en sécurité en sortant dehors dans la chaleur, étant donné que tant de gens sont morts en Floride.

«J’espère que les gens apprécieront le soleil. Et si cela a un impact, c’est formidable», a répondu M. Trump, ajoutant:« Ce n’est qu’une suggestion d’un laboratoire brillant par un homme très, très intelligent, peut-être même brillant.»

«Je suis ici pour présenter des idées, parce que nous voulons des idées pour nous débarrasser de cette chose. Et si la chaleur est bonne, et si la lumière du soleil est bonne, c’est une grande chose en ce qui me concerne », a déclaré le président.

M. Bryan a souligné que les résultats émergents des études sur la lumière et la chaleur ne remplacent pas les recommandations de distanciation sociale.

Plus tôt ce mois-ci, des conseillers scientifiques ont déclaré à la Maison-Blanche qu’il n’y avait pas encore de preuves solides que la chaleur et l’humidité de l’été freineraient le virus sans mesures de santé publique continues.

Les plus populaires