Le FBI fouille le domicile de Joe Biden et trouve des documents classifiés

WASHINGTON — La police fédérale américaine (FBI) a perquisitionné le domicile du président Joe Biden, vendredi, dans le Delaware, et a trouvé six documents contenant des marques de classification et a également pris possession de certaines de ses notes, a déclaré samedi l’avocat du président.

Bob Bauer, l’avocat personnel du président, a déclaré que la perquisition de l’ensemble des locaux avait duré près de 13 heures.

Les documents portant des marques de classification datent de l’époque où Biden était au Sénat et à la vice-présidence, tandis que les notes datent de l’époque où il était vice-président. La recherche a eu lieu plus d’une semaine après que les avocats de M. Biden ont trouvé six autres documents classifiés dans la bibliothèque du président depuis qu’il était vice-président, et près de trois mois après que des avocats ont trouvé un petit nombre de documents classifiés dans ses anciens bureaux du Penn Biden Center à Washington.

Joe Biden et la première dame Jill Biden n’étaient pas à la maison lors de la perquisition. Ils passent le week-end à leur maison de Rehoboth Beach, dans le Delaware.

Me Bauer a déclaré que le FBI avait demandé à la Maison-Blanche de ne pas commenter la perquisition avant qu’elle ne soit menée. Il a indiqué que le FBI «avait un accès complet au domicile du président, y compris des notes manuscrites personnelles, des fichiers, des papiers, des classeurs, des souvenirs, des listes de tâches, des horaires et des rappels remontant à des décennies».

Il a ajouté que le département de la Justice «a pris possession de documents qu’il a jugés comme relevant du cadre de son enquête, y compris six éléments consistant en des documents avec des marques de classification et du matériel environnant, dont certains provenaient du service du président au Sénat et d’autres de son mandat en tant que vice-président».

Le procureur général Merrick Garland a nommé Robert Hur, ancien procureur des États-Unis du Maryland, au poste de conseiller spécial chargé d’enquêter sur tout acte répréhensible potentiel lié aux documents de M. Biden.

«Depuis le début, le président s’est engagé à gérer cela de manière responsable, car il prend cela au sérieux, a déclaré samedi l’avocat de la Maison-Blanche, Richard Sauber. Les avocats du président et le bureau de l’avocat de la Maison-Blanche continueront de coopérer avec le (département de la Justice) et l’avocat spécial pour aider à garantir que ce processus se déroule rapidement et efficacement.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.