Le fédéral lance des discussions sur l’exploration énergétique dans l’Arctique

YELLOWKNIFE — Le gouvernement fédéral entame des pourparlers avec les territoires du Nord et les communautés inuites concernant l’exploration extracôtière des hydrocarbures dans l’Arctique, ce qui laisse présager un éventuel assouplissement de l’interdiction actuelle.

Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, s’est dit très optimiste devant la possibilité de lever le moratoire sur l’exploration des ressources dans l’Arctique.

Les ministres des Affaires intergouvernementales et du Nord, Dominic LeBlanc, et des Ressources naturelles, Amarjeet Sohi, ont annoncé jeudi qu’Ottawa négocierait un accord de cogestion du pétrole et du gaz de la mer de Beaufort et de partage des revenus avec les gouvernements des Territoires du Nord-Ouest et du Yukon, ainsi qu’avec la Société régionale inuvialuit.

En 2016, le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé un moratoire indéfini sur toute exploration extracôtière dans l’Arctique canadien, sous réserve d’un réexamen tous les cinq ans. Il avait fait cette annonce en compagnie de l’ancien président Barack Obama, qui avait présenté des mesures similaires.

Depuis, le président Donald Trump a annoncé son intention d’autoriser les forages dans la partie américaine de l’Arctique.

Le ministre LeBlanc, qui a récemment fait une tournée des capitales du Nord, a souligné l’importance des ressources énergétiques pour l’économie des territoires.

«Nos partenaires ont été très clairs», a dit M. LeBlanc dans un communiqué.

«Ils veulent participer à la gestion des ressources extracôtières de pétrole et de gaz dans l’Arctique, et ils souhaitent une prospérité économique et des emplois qui bénéficieront aux Autochtones et à tous les résidants du Nord, sans nuire à la qualité de leur environnement.»

M. Sohi a quant à lui précisé que le fédéral travaillait à la fois avec les gouvernements des territoires et les entreprises de l’industrie énergétique.

«Nous comprenons parfaitement que la protection de l’environnement arctique et le développement durable et inclusif de la région (…) sont essentiels à la croissance de l’économie du Canada», a-t-il déclaré dans le même communiqué.

Les deux ministres ont également promis d’impliquer les résidants du Nord dans un programme de recherche qui prendra en compte la science marine et les changements climatiques.

Les plus populaires